En cette période hivernage : Les propriétaires de services de lavage de véhicules se frottent les mains

2

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, en cette période de fortes pluies, les propriétaires d’engins à deux ou quatre roues ont très souvent recours aux services de lavage pour débarrasser de leur véhicule les boues qui rouillent la carrosserie.

Il est vrai que la saison des pluies est une période où les engins se salissent très vite en passant dans les nombreuses rues boueuses qu’on trouve presque partout à Bamako. Ainsi, les propriétaires de véhicules sont-ils obligés, pour des besoins d’entretien, de faire régulièrement un tour chez le professionnel du lavage de véhicule.

Le lavage de véhicules n’étant plus réservé aux seules essenceries jadis considérées comme les professionnels de ce métier, on trouve presque partout à Bamako des jeunes qui s’adonnent à ce métier afin de quitter le chômage. Les abords des routes de la capitale malienne sont jalonnés de services de lavage de véhicules. Chez eux, le prix pour laver une automobile varie entre 500 et 1000 Fcfa, selon la taille du véhicule. Les motos, quant à elles, voient le prix de leur lavage osciller entre 300 à 500 Fcfa.

Le ” Lavage Moderne chez Drissa Guindo ” à Banconi Zékénékorobougou, est un exemple qui inspire. En effet, le propriétaire de ce lavage est un des jeunes qui ont trouvé une solution au chômage en installant ce business. Après avoir eu son diplôme à la Faculté des sciences juridiques de Bamako en 2007, le jeune dogon est resté dans le chômage, jusqu’à ce que son grand-frère ouvre ce service de lavage pour lui. Il nous confiera que sa clientèle est assez diversifiée. “Pour nous, l’hivernage est une période de forte sollicitation. Les affaires marchent bien et les clients sont nombreux. Nous pouvons laver une vingtaine de véhicules par jour et cela de 8 heures à 23 heures. Ici, nous l’avons toutes sortes de véhicules, des voitures personnelles, des Sotrama, des motos et souvent même des moquettes venues de domiciles privés. Les voitures sont lavées à un prix variant entre 1000 et 1500 Fcfa, y compris l’intérieur du véhicule. Les motos sont lavées entre 300 et 500 Fcfa”, a-t-il expliqué.

Si les prix sont fixés chez Drissa Guindo en fonction du type de véhicule, tel n’est pas le cas chez Aboubacar Coulibaly, propriétaire d’un lavage à Niaréla dans la Commune II du district de Bamako. Chez lui, les prix de lavage des véhicules sont discutés en fonction de leur saleté. “Cela fait bientôt dix ans que je fais ce travail de lavage de véhicules. Je pense que c’est un bon métier car cela me permet de subvenir aux besoins de ma famille. Avant, j’avais fixé des prix pour chaque catégorie de véhicule, mais après, je me suis rendu compte que je perds souvent avec des véhicules de catégorie inférieure qui sont très sales. Pour laver ces véhicules je prends plus de temps que pour la catégorie supérieure. Donc, j’ai décidé de discuter les prix avant de m’engager. C’est pendant la saison de pluie que nous gagnons beaucoup plus parce que c’est en cette période que les véhicules se salissent plus. Actuellement, je travaille avec des jeunes écoliers afin qu’ils puissent avoir des trousseaux et des habits avant la rentrée des classes“, a-t-il dit.

Recours aux laveurs de véhicules au moins deux fois dans la semaine

Selon Moussa Konaté, gérant d’un lavage moderne à Hamdallaye ACI, l’hivernage est une période qui profite bien aux laveurs de véhicules. ” Certains peuvent tripler leurs revenus journaliers car personne ne se sent à l’aise dans une voiture couverte de boue. Même les motocyclistes ont très souvent recours aux laveurs. Je peux gagner 10 000 à 15 000 FCFA par jour et cela du lundi au dimanche”, a-t-il ajouté.

Au cours de ce reportage, nous avons aussi interrogé certains clients pour qu’ils puissent donner leurs avis sur les avantages des services de lavage en cette période de pluies. Diakaridia Diarra, propriétaire d’une voiture, exprime sa satisfaction et avoue avoir recours aux laveurs de véhicules au moins deux fois dans la semaine. “Il est important de laver sa voiture en cette période d’hivernage pour la débarrasser de la boue qui se fixe sur certains endroits et entraine la corrosion de la carrosserie. Vous-même savez que toutes les rues de Bamako sont atteintes par la boue, donc il est important, en tant que propriétaire de voiture, de bien prendre soin de ton véhicule”, a-t-il commenté. Quant à Seydou Samaké, propriétaire d’une moto Djakarta, les services de lavage, ont une très grande importance surtout en cette période d’hivernage.“Vous-savez que pendant l’hivernage toutes les routes goudronnées de Bamako sont inondées par la pluie et après c’est la boue qui s’installe. Donc, on est forcément obligé de passer dans boue qui prend tous les pneus de la moto ou de l’automobile. Avec cette boue, vous ne pouvez pas faire rentrer la moto si sale dans la chambre. On est donc obligé de faire recours au laveur du coin pour au moins nettoyer la moto”, a-t-il ajouté.

Mahamadou TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here