RPM : Les vraies raisons du départ de Bafotigui Diallo

10

Après avoir quitté depuis le 10 octobre 2017 le Groupe parlementaire Rassemblement pour le Mali (RPM), groupe majoritaire avec plus de 60 députés à l’Assemblée nationale, le député élu RPM de la Commune VI, Bafotigui Diallo a officialisé sa démission de sa formation politique par une lettre adressée au secrétaire général de la section VI RPM de Bamako le 28 août 2018.
Joint au téléphone le jeudi 30 août 2018, l’honorable Bafotigui Diallo a confirmé sa démission du parti au pouvoir, sans faire trop de commentaires sur les raisons de son départ.

Dans sa lettre de démission, Bafotigui Diallo a fait savoir qu’un député qui démissionne du Groupe parlementaire d’un parti doit être considéré comme démissionnaire de ce parti politique. ‘’Considérant que j’ai démissionné du Groupe RPM depuis le 10 octobre 2017, ….cette forme de démission est une forme plus intellectuelle qui suscite souvent une interprétation, Je viens par la présente correspondance vous notifier sous la forme la plus connue de tous que Bafotigui Diallo a définitivement démissionné de toutes les instances du parti RPM. En Résumé Bafotigui Diallo a démissionné du Parti RPM ». Ainsi est formulée sa demande de démission.

Contrairement aux propos relayés par l’honorable dans les colonnes d’un journal de la place, laissant entendre qu’il ‘’fait la de la politique au rythme de sa conviction, contrairement aux politiciens maliens qui font de la politique au rythme de leurs ambitions personnelles’’ tout en dénigrant la classe politique ‘’me prouve à suffisance que le rythme des politiciens maliens de nos jours ne sert pas le Mali’’, il nous revient de sources dignes de foi que notre cher député sous les couleurs de RPM a battu campagne au 1er tour du scrutin pour la Coalition CMD, du candidat, Cheick Modibo Diarra. Et au 2ème tour, pour le challenger du candidat de son parti.

En effet, l’ex-élu RPM de la Commune VI, voyant les prochaines législatives arrivées à grande enjambée avec la convocation du collège pendant que sa sanction court toujours, notre honorable n’aurait fait que précipiter une chute déjà consommée.

A l’heure actuelle, l’honorable Bafotigui n’a encore officiellement déposé sa valise dans une autre formation. Cependant, selon des indiscrétions autour de l’homme, il ne saura tarder à rejoindre les verts et blancs de l’URD,’’, le berceau des politiques nomades’’.

Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here