Le service national des jeunes refait surface : Nouveau pari gagné par les autorités!

17

Après avoir valablement contribué à la réélection du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, l’heure est, maintenant, au travail au département de la Jeunesse et de la Construction citoyenne dirigé par Amadou Goïta. Conformément à la promesse du président réélu de consacrer son deuxième mandat à la jeunesse malienne, le ministre Amadou Goïta veut occuper sa place de leader. Cette garantie a été donnée, le mercredi 29 août 2018 à la Direction des écoles militaires, lors de la cérémonie de départ au Centre d’instruction militaire de Bafo pour la formation commune de base du 1ercontingent de 600 jeunes non fonctionnaires du Service national des jeunes (SNJ). Pour relever les défis de son second mandat dédié à la jeunesse malienne, le président IBK peut, entièrement, compter sur le ministre Amadou Goïta dont l’engagement pour la réussite de sa gouvernance ne souffre d’aucune ambiguïté. Les premiers fruits de la promesse présidentielle commencent à tomber du côté de son département.

Optimisation de la Fonction de Secrétaire et d'Assistant(e) de Direction

Après la bataille de l’adoption de la loi portant création du SNJ; l’obtention du budget pour le démarrage de la structure dans le Budget national 2018 ; la nomination d’un directeur national du SNJ; le président du PS Yeleen Kura Amadou Goïta se donne, aujourd’hui, le mérite d’être l’auteur du Service national des Jeunes « ressuscité ». Le premier contingent du SNJ, composé de 600 jeunes, a été mis en route, le mercredi 29 août 2018, pour une formation de 18 mois. C’était à la faveur d’une cérémonie organisée à cet effet dans l’enceinte de la Direction des Ecoles militaires. L’événement qui était présidé par le ministre de la Jeunesse et de la Reconstruction citoyenne, Amadou Koïta, a aussi noté la présence du Directeur général du Service national des jeunes, le colonel Kéba Sangaré, son adjoint Adama Koité et plusieurs personnalités administratives et politiques.

Les nouvelles recrues exécuteront une formation de 6 mois sur le standard type des militaires de l’Armée malienne.

En s’adressant au contingent, le Directeur général du SNJ a dit aux recrues que tout ce qui est acquis dans la facilité est difficile à être consolidé. Dans ce premier contingent, figurent 125 filles. Leur formation sera assurée par des encadreurs sélectionnés dans tous les services et états-majors de l’Armée. «La formation est entièrement prise en charge par le budget de l’Etat », a précisé le colonel Kéba Sangaré. La formation initiale, commune de base d’un semestre, sera assortie d’une formation professionnelle de 10 mois.

Chacun des 600 jeunes aura un kit complet d’insertion selon la formation suivie durant les 10 mois. «Les 600 jeunes seront des réservistes pour l’Armée et en cas de concours d’Etat, lorsqu’il y a égalité de points, le réserviste sera privilégié», a indiqué le colonel Kéba Sangaré.

Il faut noter que la première édition de la formation du Service national des Jeunes organisée par le ministre Amadou Goïta a fait beaucoup de convoitise auprès de la jeunesse malienne. A en croire le colonel Kéba Sangaré, 600 recrues ont été sélectionnées sur 4000 candidats.

La particularité de cette édition est qu’elle est constituée exclusivement de jeunes non fonctionnaires. Le but final de cette formation est la mobilisation des réservistes pour les besoins de l’Armée. Chaque année, ces jeunes du SNJ vont participer aux travaux d’intérêt public.

Par ailleurs, le Directeur général du SNJ a rappelé que des hauts cadres du système politique, administratif, sécuritaire de notre pays sont passés par le SNJ. Il a, donc, exhorté les jeunes à saisir l’opportunité qui leur est offerte pour se montrer à la hauteur.

Quant au ministre de la Jeunesse et de la Reconstruction citoyenne, il a assuré que le Gouvernement multipliera les initiatives pour l’insertion sociale professionnelle des jeunes.

C’est dire qu’aujourd’hui, les résultats obtenus par le ministre Koïta dans la mise en œuvre de ce projet qui tient à cœur le président IBK méritent d’être flattés.

YZK

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here