Mauritanie: Détenu illégalement dans la prison de Bir Moghrein, Yaya Cissé implore la clémence du président Malien et Mauritanie

22

À cause d’une erreur judiciaire, Yaya Cissé est illégalement détenu dans la prison de Bir Moghrein depuis plus de 6 ans. Fatigué, exténué par une détention sans fondement juridique, Yaya Cissé implore la clémence du président Malien et celui de la Mauritanie pour que justice soit faite sur son cas.

Optimisation de la Fonction de Secrétaire et d'Assistant(e) de Direction

Détenu dans des conditions extrêmement difficiles et en violation des règles du droit international, Yaya Cissé ne cherche ni plus ni moins que la justice. En effet, depuis plusieurs années, l'homme clame son innocence, pourtant, il est resté plus de 6 années d’affilés coincé entre les 4 murs d’une prison Mauritanienne. Sa famille et ses amis ont tout fait pour informer qui de droit. Mais hélas, jusqu’à présent rien n’a pu être fait pour la réouverture de son dossier. Pourtant, les preuves ne manquent pas pour innocenter notre compatriote qui continue à souffrir le martyre.
M.Niaré qui fait office de Consul du Mali en Mauritanie, n’a pu effectuer le déplacement pour aller voir Yaya qu’une seule fois en plus de 6 ans. Le comble de l’ironie est qu’après avoir été doté de tous les preuves de l’innocence de Yaya Cissé, il n’a plus voulu se manifester. Alors qu’il devait en tant que représentant de l'Etat Malien en Mauritanie faire de tout son mieux pour la réouverture du procès concernant l’affaire de notre compatriote.
Aux dires de M. Tafari Chiba Tangara, pour la réouverture du procès afin que justice soit faite pour Yaya Cissé, il faut à la fois l'aspect judicaire et politique. Hors, à l’en croire, l'aspect politique manque cruellement. ‘’J’invite les autorités politiques à s’investir davantage pour que justice soit faite pour Yaya Cissé’’, a-t-il dit avec insistance. Et de nous confier que vers le 20 juillet 2018, des avocats internationaux ayant pris connaissance du cas de Yaya, grâce à Madame Rosalba Calabretta, ont conclu qu'il y a trop de point sur lesquels on peut rouvrir le procès.

Selon le rapport des avocats internationaux dont nous avons reçu une copie, la plus part des témoins n’ont pas été entendus. Raison pour laquelle, une correspondance a été adressée au ministre de la justice mauritanienne pour lui demander la réouverture du procès.

Ne sachant plus à quel saint se vouer, Yaya Cissé souhaite l’implication personnelle du président Mauritanien, Mohamed Oud Abdel Aziz qui a été d’un grand soutien pour la réélection d'Ibrahim Boubacar Keita (IBK) ainsi que le président IBK afin qu’il puisse retrouver sa liberté.

Drissa Kantao

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here