Réalisation de la centrale photovoltaïque de 50 MW à Kita: La BNDA y contribue à hauteur de 2 milliards 100 millions de F CFA

8

La salle de réunion de la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) a abrité, le mercredi 29 août 2018, la cérémonie de signature des conventions de garantie et de tenue de compte relatives au financement du projet d'implantation et d'exploitation d'une centrale photovoltaïque de 50 MW à Kita, par l'entreprise AKUO Kita. La cérémonie était présidée par le Président du Conseil d'Administration de la BNDA, M. Moussa Alassane DIALLO en présence  du Directeur Général, M. Souleymane WAIGALO et des membres du comité de Direction et du Directeur Afrique de AKUO Energy, M. Pierre Antoine BERTHOLD. Le coût du projet est d'environ 52 milliards de F CFA cofinancé par des bailleurs privés européens  de grande renommée, la Banque Ouest Africaine de Développement(BOAD) et la BNDA. Ce projet qui est appelé à être le premier du genre en Afrique de l’Ouest contribuera à conforter substantiellement le potentiel énergétique du Mali. 

En effet, la société AKUO KITA SOLAR a signé le 21 octobre 2015 une convention BuildOwnOperate and Transfer (BOOT) avec la République du Mali en vue de l'implantation et l'exploitation d'une centrale photovoltaïque  à Kita dans la région de Kayes au Mali.  Ainsi, la BOAD a reçu mandat de l’investisseur pour l’arrangement du financement de la partie en FCFA soit 13 milliards 100 millions de F CFA. C’est dans ce cadre que la BNDA, a été retenue suite à un appel à concurrence comme banque locale, qui participe au financement de cet important projet de développement du Mali.  Elle assure divers rôles dans la structuration du crédit : financement direct ; garante de bonne fin en faveur d’EDM-SA ; banque teneuse de compte, d’agent des sûretés et, optionnellement, agent des facilités dans le cadre de la convention de crédit.
 
Il convient de noter que l’intervention de la BNDA dans ce schéma de financement en énergie propre cadre bien avec sa politique de financement du développement et celle de responsabilité sociétale qu’elle mène depuis quelques années.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here