Vers la grâce du capitaine-général Amadou Aya Sanogo et de ses compagnons le 22 septembre prochain ?

2297

A l’issue de son énième procès en transport à Sikasso, l’ex-homme fort de Kati est retourné dans son Palais de Sélingué où, il passe son temps à prier et à fumer.

« Plus pour longtemps », nous confie de sources concordantes. A les en croire, « Mr tolérance zéro » pourrait être libéré plus vite qu’on ne le croit.
Selon notre source, l’ex-chef putschiste pourrait être gracié, par le président de la Rue publique. Ce sera, ajoute notre source, la veille du 22 septembre prochain, à l’occasion de la commémoration de la création de l’armée malienne.

Ce geste d’IBK, dès l’entame de son second et dernier mandat, s’inscrit – toujours selon nos sources – dans le cadre d’un vaste « programme de réconciliation entre les fils et filles du pays » qu’IBK entend mettre en œuvre durant son second mandat.
Après la libération et l’intégration du général Dahirou Dembelé, autre figure connu des putschistes du 22 mars 2012, c’est, dit-on, le tour de l’ex-homme fort de Kati de retrouver la liberté.
Certains de ses compagnons d’infortune seraient aussi libérés dit-on. Notamment, ceux qui n’auraient pas du sang sur les mains.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here