Lancement des activités de l’APDAS à Ouelessebougou : L’épanouissement de la Femme rurale au centre des débats

8

Dans le cadre de l’exécution de son plan d’action, l’Association Pour le Développement, l’Assainissement et la Solidarité a procédé au lancement de ses activités concernant la commune de Ouélessébougou. C’était à la place publique de ladite commune, le dimanche 02 septembre 2018 devant une foule monstre. A travers la responsable locale de l’APDAS Madame Samaké Fatoumata Sanogo, les femmes ont adressé plusieurs doléances à l’initiateur de l’organisation Tidiane Traoré.

La place publique de Ouélessébougou a refusé du monde, le 02 septembre dernier lors du lancement des activités de la branche locale de l’APDAS. Les notabilités et les leaders d’associations féminines ont massivement répondu à l’appel de madame Samaké Fatoumata Sanogo qui représente l’APDAS sur place. Il y avait aussi la présence notoire des délégations venues de Kati, Niagadina, Mandé, Moribabougou, Sangarébougou, Kalabankoro et Djalakorodji.

Dans son allocution de bienvenue, le représentant du chef de village de Ouélessébougou a affirmé que les autorités coutumières accueillent l’APDAS à bras ouverts avec le cœur plein d’espoir. Il a ensuite profité de l’occasion pour adresser ses préoccupations au président fondateur de l’association Tidiane Traoré. Il s’agit notamment des problèmes d’eau potable, d’électricité ainsi que la précarité qui frappe les habitants de la localité.

Dans son intervention, madame Samaké Fatoumata Traoré a insisté sur la vision de l’APDAS par rapport au développement des femmes. Elle a dit qu’à travers cette organisation, Tidiane Traoré veut rendre aux femmes leurs dignités en les aidant à s’épanouir dans des activités génératrices de revenus. Madame Samaké a aussi rappelé le rôle prépondérant que la femme joue dans la famille et sur toute la chaine du développement rural.

D’autres responsables de l’APDAS comme N’Tji Traoré et Aïchata Samaké ont parlé sur les objectifs de l’organisation ainsi que certaines œuvres de Tidiane Traoré dans le domaine du développement rural et de la solidarité. Ils ont fait savoir que cette association a pour but de mener des activités de développement, d’améliorer le cadre de vie des habitants et de restaurer l’entraide qui commence à être écornée dans notre pays. Les orateurs ont précisé que les actions concrètes réalisées par le parrain de cette organisation, Tidiane Traoré, sont illustratives.

En effet, ce natif de Kati, soucieux du bienêtre de ses concitoyens, a créé plusieurs emplois dans le secteur qui est indispensable pour la relance économique du Mali, à savoir le développement rural. Il a aidé plusieurs associations et un nombre infini de particuliers à s’épanouir. Selon Aïchata Samaké, responsable de l’APDAS à Niagadina, Tidiane Traoré a doté les femmes de certaines localités de moulins et de tracteurs en plus de fonds de roulement en raison de 500 000 francs par regroupement. Puis elle a affirmé qu’on ne peut pas finir de citer toutes les bonnes actions de cet homme généreux.

Il faut noter que la cérémonie a été marquée par de multiples interventions des habitants de Ouélessébougou qui s’exprimaient sur des idées convergentes. En plus des témoignages élogieux à l’endroit du fondateur de l’APDAS, ils ont présenté des doléances qui portent sur d’éventuels appuis pour améliorer leur cadre de vie. Au cours de ces interventions, la présidente de la CAFO de Ouélessébougou madame Togo a fait l’inventaire des activités génératrices de revenues exercées par les femmes de la commune. Elle a rassuré que si Tidiane Traoré leur donne un coup de main, elles ne vont jamais le lâcher.

Issa Santara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here