«Pour relever les défis du retour de la paix au Mali, le rôle de l’opposition démocratique est important » dixit Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU

11

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU, M. Jean-Pierre Lacroix, était devant la presse le mercredi 5 septembre 2018, à l’issue d’une visite de terrain de 5 jours au Mali. Plusieurs questions ont été abordées par les journalistes, entre autres, la situation politique au Mali, le régime de sanctions et la présence accrue de la mission onusienne au centre du pays.

Actualité oblige, la situation politique du pays a été largement abordée par les journalistes qui s’interrogent sur le rôle qu’entend jouer la mission onusienne dans l’apaisement de la crise. Pour le Secrétaire général adjoint chargé des opérations de maintien de la paix, des échanges ont été engagés avec le chef de file de l’opposition, Soumaila Cissé, pour relever les défis liés au retour de paix.

Pour lui, pour relever les défis du retour de la paix au Mali, le rôle de l’opposition démocratique est important. La mise en œuvre de l’Accord issu du processus d’Alger a également meublé les échanges. Occasion qu’a saisie Jean Pierre Lacroix pour revenir sur la décision du Conseil de sécurité qui a brandi la menace de sanctions si aucune évolution positive n’était observée dans le processus, six mois après l’investiture du nouveau président élu.

Quant aux reproches récurrents de passivité à l’égard de la mission face aux groupes terroristes, le Chef des opérations de maintien de la paix a tenu à rappeler que les Casques bleus n’avaient pas pour mission de lutter contre le terrorisme. C’est donc un Jean Pierre Lacroix bien au fait de la situation au Mali qui a bouclé une visite de terrain de 5 jours dans le pays.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here