Unité prônée par IBK lors de son investiture : Une priorité pour un Mali apaisé et prospère

15

Le président IBK est officiellement remis à ses tâches à la tête du Mali depuis le 04 septembre 2018 pour un nouveau mandat de cinq ans. Dans son discours rassembleur, lors de la cérémonie de prestation et d’investiture au palais de la culture Amadou Hampâté Bâ de Bamako, il a insisté sur l’unité comme la priorité des priorités.

Après sa prestation de serment lors de la cérémonie d’investiture, le 04 septembre dernier, le président IBK qui débute un 2ème mandat a prononcé un discours rassembleur. « Je serai le président de tous les Maliens, je suis le président de tous les Maliens, de toutes les Maliennes et de tous les Maliens de toutes les régions et de la diaspora » a-t-il rassuré dès l’entame. « Cette élection qui s’est déroulée dans la sérénité et la plus grande transparence, n’est pas la victoire d’un Mali contre un autre ; c’est la victoire de tous les maliens…».

Puis le président IBK a poursuivi en disant que l’unité n’est plus une option mais une priorité et même une urgence. A ses dires, l’unité est le ciment qui permettra d’ériger le mur du Mali. Ainsi, le locataire du palais de Koulouba a invité ses compatriotes à se regarder les uns, les autres comme des frères issus d’un même peuple. Concernant la mise en œuvre de son programme dénommé « Notre Grand Mali avance », le président IBK a fait savoir que les actions seront menées sur une vision basée sur nos valeurs fondamentales et la cohésion sociale.

Il a martelé que c’est en restant unis que nous faisons le Mali. « Divisés, désunis, nous cesserons tout simplement d’être le Mali » a-t-il ajouté. Le président IBK a aussi affirmé sa volonté de promouvoir le dialogue pour permettre à chacun de prendre part à la reconstruction du pays sans exclusive. Il a rappelé que le Mali appartient à tous ses fils qui doivent le tirer ensemble vers le haut. « Nous en sommes tous à la fois les gardiens et les artisans. » a-t-il dit.

Toujours dans sa quête d’unité nationale, IBK a réitéré son appel envers ceux qui se sentent lésés en déclarant : « Je tends la main à tous ceux qui veulent que le Mali réussisse…» Il a montré son optimisme pour l’union sacrée à travers le dialogue qui permettra de conduire le Mali vers la prospérité. Dans ce contexte, IBK a annoncé des reformes qui seront axées sur certaines valeurs comme l’amour de la patrie, le respect des lois, des libertés, des biens publiques et privés, de l’autorité de l’Etat ainsi que la culture du travail bien fait. A ses dires, ces valeurs doivent être forgées dans les familles, dans les écoles et tous les lieux publics.

Il a affiché sa détermination à renforcer les acquis de sa première mandature dans les domaines de la sécurité et du développement économique et social en continuant la mise en œuvre de l’accord pour la paix de façon définitive. Dans le changement prévu pour la gestion du pays, il a réaffirmé que l’épanouissement des jeunes sera une priorité. Idem pour la justice, la bonne gouvernance et la lutte contre l’impunité. « Une lutte farouche contre la corruption viendra parachever la mise en place des nouveaux instruments établis pendant le mandat précédent » a fait savoir le chef suprême de la magistrature.

Issa Santara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here