Pèlerinage aux lieux saints de l’islam : Les pèlerins de la filière gouvernementale sont bien rentrés au bercail

14

C’est le lundi 2 septembre à 1 h 00 que l’avion de la compagnie Turkish Airlines, avec à son bord le premier convoi des pèlerins de la filière gouvernementale, s’est immobilisé sur le tarmac de l’aéroport international Bamako Sénou. A cette occasion, le ministre des Affaires religieuses et du Culte Thierno Hass Diallo a fait le déplacement à l’aéroport pour leur souhaiter la bienvenue.

Ils étaient en tout 305 pèlerins à prendre place dans ce premier vol de retour des pèlerins de la filière gouvernementale qui compte en tout environ 1600 fidèles musulmans. A leur descente de l’avion, malgré la fatigue due à la longueur du trajet, ces pèlerins étaient très heureux de retourner au bercail sains et saufs. S’il y a un aspect qu’ils ont tous unanimement apprécié durant ce hadj, c’est sans doute les conditions de leur séjour à la Mecque. “Par la grâce de Dieu, nous avons pu accomplir le Hadj, nous avons fait toutes les étapes. C’est vrai que tout ne peut pas être rose, par contre nous avons aussi constaté une amélioration par rapport à tout ce que nous attendions de la filière gouvernementale, notamment l’alimentation et l’hébergement. C’est pourquoi, nous rendons grâce à Dieu et au gouvernement” a témoigné Harouna Haïdara.

“Nous sommes partis en bonne santé et retournés en bonne santé. Toute chose qui constitue pour nous des motifs de satisfaction. Nous avons profité de ce Hadj pour faire non seulement des bénédictions pour nous et nos proches, mais aussi pour le pays. Nous ne pouvons que féliciter le gouvernement pour les dispositions prises dans l’organisation du Hadj qui nous ont rendu la tâche facile” a ajouté Mme Tabouré Fatoumata Diallo.

“Au nom du président de la République, je suis venu leur souhaiter bon retour au pays. Au regard des images que nous avons vu à la télé, nos compatriotes de toutes les régions, au delà des divergences, se sont comportés en une seule communauté, à savoir la communauté des croyants. Ils nous ont donné l’exemple. En plus de cela, ils ont surtout prié pour la réussite du Mali avec une atmosphère sociale, politique, apaisée. Donc leur retour ne peut être que du bonheur pour nous” a fait savoir le ministre Thierno Hass Diallo.

Kassoum THERA

Pour la bonne organisation du Hadj 2018 :

Les autorités saoudiennes décernent deux trophées au Mali

Le ministère saoudien en charge du Hadj et son homologue chargé de la Santé viennent de reconnaitre les efforts déployés par le Mali dans le cadre de l’organisation du Hadj. Cette année encore, le Mali a été cité comme exemple. C’est pourquoi, les autorités saoudiennes ont décerné deux distinctions à la délégation malienne pour la bonne organisation de cette campagne. Par ailleurs, on enregistre 9 cas de décès.

Alors que les pèlerins rentrent du Hadj (l’un des rassemblements religieux les plus importants au monde) l’heure est au bilan. Le large est largement positif.

C’est hier, jeudi, que le dernier convoi des pèlerins de la filière gouvernementale a quitté Djeddah pour Bamako. D’ores et déjà, le Délégué général, Ibrahim Diaby, s’est dit très satisfait de cette campagne du Hadj. “Nous sommes aujourd’hui très satisfaits de la participation du Mali à cette campagne du Hadj. Dieu merci, tout s’est bien passé de Médine jusqu’à la Mecque” dira-t-il.

Cette année, le Mali a été honoré par les autorités saoudiennes à travers la remise de deux distinctions pour la bonne organisation du Hadj 2018. La première distinction a été décernée par le ministère saoudien du Hadj lors du séjour de la délégation malienne à Médine. Tandis que la seconde distinction est l’œuvre du ministère de la Santé d’Arabie Saoudite. Cela grâce au travail abattu par l’équipe médicale du Mali. C’est avec beaucoup de satisfaction que le Délégué général Ibrahim Diaby a reçu ces deux distinctions des mains des autorités saoudiennes. “Ces deux distinctions nous honorent. Cela prouve que le Mali est désormais un exemple en matière de bonne organisation du Hadj. Cela dénote la ferme volonté des autorités maliennes depuis 4 ans dans le cadre de l’amélioration des conditions des pèlerins maliens. Nous dédions ces trophées au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, dont le souci majeur est de mettre toujours les pèlerins maliens dans de bonnes conditions afin qu’ils puissent accomplir le 5ème pilier de l’islam sans problème. Dieu merci, nous sommes dans cette dynamique. Nous adressons également nos remerciements au ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Hass Diallo, pour son soutien et son accompagnement” dira le Délégué général Ibrahim Diaby. Cette année, le Mali a enregistré 9 cas de décès dont 2 lors de l’étape de Médine et 7 lors du séjour à la Mecque. Selon Ibrahim Diaby, 8 sont des cas de mort naturelle et un cas d’accident.

Notons que plus de 13 000 fidèles musulmans ont effectué le Hadj cette année dont 1 500 de la filière gouvernementale. D’après les statistiques ce sont plus de 2 370 000 pèlerins de près de 165 pays qui ont effectué le Hadj contre 1 860 000 en 2016 et seulement 24 000 en 1941. Au cours des 25 dernières années, 54 millions de pèlerins ont participé au Hadj. Et l’Arabie Saoudite espère d’ici 2030 quelques 30 millions de pèlerins chaque année.

En tout cas, l’Arabie Saoudite a relevé le défi de la bonne organisation cette année. C’était vraiment la meilleure campagne du Hadj.

A.B. HAIDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here