Sport :L’Association malienne de Sambo et Kazack Kuressi expose ses lauriers et sollicite l’accompagnement des autorités

17

Sambo et Kazack Kuressi. Cette rencontre avec les hommes de médias visait premièrement à faire la promotion du Sambo et le Kazack Kuressi au Mali, un nouveau sport qui ne cessent d’attirer une foule de pratiquants et deuxièmement faire son bilan et annoncer à l’opinion nationale et internationale les évènements phares auxquels le Mali prendra part dans les prochaines semaines. Ladite conférence était Présidée par le maire délégué en charge des sports et activités culturelles de la mairie de la commune V du district de Bamako. Après avoir salué les membres de l’Association malienne de Sambo et Kazack Kuressi, le maire a rappelé l’engagement de la mairie de la Commune V à promouvoir ces deux disciplines dans notre pays. Il s’est ensuite réjouit du choix de sa commune pour abriter cette conférence avant de laisser entendre que le choix de la commune V n’est pas le fait du hasard car elle compte plusieurs champions. Le maire a ensuite a ensuite promis sa disponibilité à accompagner l’Association dans la vulgarisation et la promotion de ces deux disciplines au Mali. Sory Ibrahim Konaté, vice président de l’association a fait l’historique desdits sports au Mali. Selon lui la pratique du kurès contribue à renforcer la tolérance, la bonne volonté et la solidarité entre communauté. Quant Sambo dira t-il est un art martial russe qui signifie autodéfense.

Me Gaoussou Sidibé, père fondateur du Sambo et le Kazack Kuressi au Mali, dira que le Sambo est un sport de combat créé en URSS dans les années 1930, mélangeant principalement le judo, l’aïkido, le karaté, la boxe et la lutte. Parlant du bilan, les responsables de l’Association diront que le Mali s’impose aujourd’hui sur le continent comme l’un des précurseurs dans la pratique du Sambo et le Kazack Kuressi. En effet, pour sa première participation à la Coupe d’Afrique de Sambo tenue en Tunisie en juin dernier, le Mali a glané trois médailles dont un en argent et deux bronze. Avec une délégation de quatre membres dont un délégué fédéral, un entraineur et deux athlètes seulement. La Championne Nana Doumbia a eu une médaille de bronze en Beach Sambo (Sambo sur la plage) et l’argent en Sambo combat. L’autre champion Massama Bagayogo a eu le bronze en Sambo Combat: Aussi, il faut rappeler que l’entraineur national, Me Gaoussou Sidibé est aussi arbitre international. Il a reçu son attestation à l’issue d’un stage de haut niveau tenu à Casablanca, au Maroc du deux au huit avril 2018. A l’issue de ce stage, le père fondateur de la discipline au Mali a obtenu un certificat d’arbitre continental et un certificat de stage synonyme d’une qualification en arbitrage et d’entraineur international. Pour le Kazack Kuressi, le Mali est troisième mondiale depuis la précédente Coupe du monde de la discipline tenue dans la capitale du Kazakstan, Astana, en octobre 2017. Présent à cette compétition avec une délégation de cinq personnes dont l’entraineur Me Gaoussou Sidibé, le capitaine Saïbou Coulibaly, le vice-capitaine Sory 1. Konaté, Mahamadou Traoré et Abdoulaye Doucara. Après quatre jours de compétitions, l’équipe a glané la médaille de bronze. Présente à la conférence, la directrice nationale du sport Mme Kenta Mariam Tangara témoignera de toute sa gratitude à l’Association pour leur sens élevé du patriotisme à travers ce sport. Elle à promis d’accompagner dans la mesure du possible les initiatives des responsables de l’association.

ADS

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here