Composition de la future Assemblée Nationale : Le NDI œuvre pour une meilleure présence féminine.

6

Accroitre l’effectif des femmes à l’Assemblée Nationale qui sera issue des législatives d’octobre prochain ; telle est la mission que s’est assigné l’Institut National Démocratique (NDI) dans le cadre de la mise en œuvre de l’objectif 3 de son programme EMERGE. Pour y arriver, l’institut a opté pour le renforcement des capacités des femmes des partis politiques à travers des ateliers de formation. C’est ainsi qu’après un premier qui s’est déroulé du 28 au 30 août dernier à l’hôtel Salam, un second a clos ses travaux le vendredi 7 septembre sur les mêmes installations. Trois jours durant comme cela avait été le cas lors du premier atelier, le NDI a réuni des femmes appartenant à 14 partis politiques pour leur inculquer des notions qu’elles sont censées aller transmettre à leur tour aux autres femmes de la base de leurs familles politiques respectives.

Cette formation dite donc des formatrices a alors porté sur un certain nombre de thématiques devant permettre aux apprenantes de mieux participer aux législatives prévues pour le mois d’octobre afin d’accroître leurs apports à la Politique et au Gouvernement. C’est eu égard à cette vision que les experts choisis par le NDI pour assurer la formation, se sont appesantis sur les notions telles les styles d’apprentissages, les enjeux de la participation des femmes dans la vie politique, le cadre juridique des élections au Mali, les violences politiques faites aux femmes, les stratégies, la conduite d’une campagne électorale etc.

Au terme de cette 2è session de formation des formatrices, chacune des formées s’est désormais vue suffisamment outillée pour renforcer les autres militantes de son parti sur des astuces et des stratégies afin d’être investie par le parti. Elles ont été également rendues capables de reconnaitre les violences politiques faites aux femmes pour gérer ou contourner les risques. Pour ce 2è acte, ce sont les partis MPR, UFD, PRVM FASOKO, FARE AN KA WULI, YELEMA, PACP, ASMA, REDD, MMK, PDES, UM-RDA, SADI, UDD, PARENA qui ont été ciblés. La cérémonie de clôture marquée par la remise aux apprenantes des attestations de diplôme, a été l’occasion pour le représentant du Directeur résident du NDI Mali en la personne de Boubacar Bengaly de fonder espoir sur ces femmes formatrices. « Nous osons croire au NDI que cette session de formation vous apportera toutes les capacités dont vous aurez besoin dans votre lutte de tous les jours, qu’elle (session de formation) puisse être des ouvre- portes de candidatures féminines heureuses pour les élections législatives, régionales et communales partielles à venir. » a indiqué M. Bengaly.

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here