Foncier à N’gabacoro-droit : Le maire évoque une bombe à retardement

4

Elu sous les couleurs de l’URD, le maire de la Commune rurale de N’Gabakoro-droit, Modibo Dembélé, porte plainte contre son prédécesseur pour fabrication de faux papiers pour des terrains dans sa commune. L’annonce a été faite ce samedi lors d’une conférence de presse à la mairie de N’Gabakoro-droit.

Face à la presse, le maire, Modibo Dembélé explique que sa Commune est de plus en plus confrontée à un problème foncier. Il pointe du doigt son prédécesseur, Malick Kéita qu’il accuse d’avoir fabriqué et de distribué des faux papiers fonciers à des paisibles citoyens.

Pour le maire, ces fraudes et litiges fonciers constituent une véritable bombe à retardement qui menace la paix et la quiétude dans sa commune. Selon l’élu local, le foncier devient une gangrène incurable dans sa commune.

“Ces faits, qui dégradent notre commune, ne resteront pas impunis. Nous sommes à la mairie pour soulager les populations, pas pour leur rendre la vie difficile. Nous allons faire tout pour relever le défi qui se pose à la commune. Je me bats nuit et jour pour développer cette commune. Nous fero0ns tout pour mettre fin à cette tromperie que continue de faire l’ancien maire. Nous avons commencé cette lutte depuis longtemps mais rien ne bouge jusqu’ici. Nous avons saisi le tribunal, la gendarmerie et la police pour les actes de Malick Kéita. C’est un manque à gagner pour la commune. Toute la commune souffre à cause de ses tromperies. Nous avons confiance en notre justice et nous voulons qu’elle fasse son travail”, a laissé entendre le maire Modibo Dembélé.

“Mais, sur un autre plan, il y a un aspect du foncier qu’il est encore possible de sauver, le foncier communautaire. Ici, la situation n’est pas trop pourrie, sauf que la justice n’arrête pas l’auteur principal et ses complices. Toutefois, entre égoïsme, volonté de falsifier les faits et intérêt mesquins, la situation peut s’aggraver d’un jour à l’autre”.

Il a aussi ajouté que sa commune a des priorités. “Evitons que les maigres revenus que des individus tirent de la vente anarchique de quelques lopins de terre nous détournent de l’essentiel”, a imploré le maire.

Adama Diabaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here