Radioscopie du gouvernement SBM II : Une équipe qui séduit déjà !

50

La liste du nouveau gouvernement a été publiée le dimanche 9 septembre au soir. C’est une équipe resserrée de 32 membres contre 36 pour la précédente. Douze ministres quittent le gouvernement. Le nombre des femmes est passé de 6 à 11. Les jeunes ne sont pas restés en reste.

Le nouveau gouvernement tant attendu est désormais connu depuis le dimanche soir. Elle a été dévoilée par le secrétaire général de la présidence, Moustapha Ben Barka, seulement 52 heures après la reconduction du Premier ministre SoumeylouBoubèyeMaiga.

Dans la formation de cette nouvelle équipe, le Président de la république et son Premier ministre ont choisi des membres de la majorité présidentielle, de la société civile et une personne proche des groupes armés.

Plusieurs innovations ont été apportés à ce premier gouvernement, SBM II.

D’abord, on retrouve dans la nouvelle équipe, plusieurs anciens ministres. Comme quoi, le Président et son Premier ministre ont opté pour la continuité. ’’On ne change pas une équipe qui gagne’ ’dit-on. Si au nombre des partants on retrouve des ministres qui ont véritablement mouillé le maillot dans leurs départements respectifs, force est de reconnaitre que ceux qui font leur entrée, sont conscients de la tâche qui les attend.

On note également que le nouveau gouvernement garde presque l’ossature de l’ancien. Plusieurs départements n’ont pas changé de titulaires. Il s’agit des ministères de la Solidarité et l’Action Humanitaire ; de la Sécurité et de la Protection civile ; de l’Economie et des Finances ; de l’Agriculture ; de l’Elevage et la Pêche ; de la Culture ; de l’Economie numérique et de la Communication ; de l’Artisanat ; des Sports ; de l’Aménagement du Territoire ; de l’Environnement et du Développement Durable ; du Travail et de la Fonction publique ; de la Santé et de l’Hygiène Publique ; le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ; des Affaires religieuses et du Culte.

Il y a eu des réaménagements dans certains départements, pendant que d’autres ont tout simplement changé d’appellation. Au titre des ministères où il y a eu des réaménagements, on peut citer : le cas du titulaire du ministère des Mines, dont le titulaire Tièmoko Sangaré occupe désormais le fauteuil de la Défense et des Anciens Combattants. En remplacement de Tiénan Coulibaly qui se voit confier le portefeuille de la Justice.

Les nouveaux rentrants

Parmi les nouveaux rentrants, on note LassineBouaré, Directeur de c abinet du Premier ministre, qui occupe le ministère de la Cohésion nationale, de la Paix et de la Réconciliation ; le ministère de la Réforme de l’Administration de la Transparence de la Vie publique, est occupé par Safia Boly. A seulement 35 ans Kamissa Camara occupe le portefeuille de la Diplomatie malienne, en remplacement d’un très grands proches du président de la République, non moins président du parti, UDD, Tièman Hubert Coulibaly. Ce dernier se voit pour la 1ere fois, écarté du gouvernement depuis la transition en 2012.

L’ancien directeur général de la Société Energie du Mali, SambouWagué remplace le très dynamique MalickAlhousseini à la tête du département très stratégique de l’Energie et de l’Eau.

Au ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, c’est une autre Dame de fer, Dr Diakité Aissata Traoré, qui succède à Traoré Oumou Touré. Au ministère des Maliens de l’extérieur c’est le dputé ADEMA Yaya Sangaré qui remplace Dr Abdourahamane Sylla, un cadre du RPM et un fidèle du Président IBK. Un autre jeune cadre proche d’IBK, Moulaye Ahmed Aboubacar hérite de deux départements rattachés, le Développement industriel et la Promotion du Secteur privé. Il laisse son ancien département, les Transports, à un autre cadre du RPM Zoumana Mori Coulibaly.

Le département de la Jeunesse et la Construction Citoyenne s’est vu renforcer par l’Emploi. Il est occupé par Amadou Koita, reconduit en même temps dans son rôle de porte-parole du gouvernement.

Le département du Commerce et la Concurrence est désormais géré par Alhassane Ag Moussa, en remplacement de Amadou Konaté (AMPE pour les proches), de l’ADEMA. Une autre dame, Madame Safia Boly a la charge du département nouvellement créé : la Réforme de l’Administration et de la Transparence de la Vie publique,.

Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here