Protection et promotion des Maliens de la diaspora : Le ministre Yaya Sangaré s’engage à insuffler une nouvelle dynamique

6

Le Ministère des Maliens de l’extérieur de l’intégration africaine a désormais un nouveau locataire. Yaya Sangaré, puis qu’il s’agit de lui, a pris service le mercredi 12 septembre. Il s’est engagé à promouvoir la transparence et la bonne gouvernance.

A peine installé dans ses nouvelles fonctions, le ministre Yaya Sangaré imprime sa marque. L’ancien patron de l’Union des radios et télévisions libres du Mali (URTL) compte insuffler une nouvelle dynamique à ce département stratégique. Dans son discours de passation de service, le ministre Sangaré a indiqué qu’il mettra l’accent sur la bonne gouvernance, la transparence et la performance. Pour y arriver, l’ancien député de Yanfolila ambitionne de mettre en place une de politique robuste et conforme à la vision du président de la République. Pour cela, le patron du département des Maliens de l’extérieur entend assurer une bonne coordination, un bon suivi des mesures et décisions.

Conscient des défis qui interpellent le pays en matière de protection et de valorisation de sa diaspora, le ministre Sangaré indique que son action à la tête de ce Département s’inscrira donc dans la poursuite des efforts entrepris par ses successeurs et la réalisation de la vision du Président de la République sur la diaspora malienne. L’action publique étant une continuité, M. Sangaré a assuré que les acquis seront préservés et que les actions qui ne sont pas conduites à terme, seront poursuivies et développées avec sa marque au profit des maliens sans exclusive et d’une intégration africaine mieux négociée.

S’adressant au personnel, le ministre Sangaré a indiqué que sa porte reste ouverte. Car conscient que c’est ensemble qu’ils pourront relever les défis. Il les a par conséquent invités à un sens du devoir patriotique afin de contribuer à l’édification du Mali nouveau dans lequel tous les Maliens seront traités avec dignité et respect partout où ils résident.

Déjà le ministre Sangaré s’est mis à la tâche et a même reçu en audience Cherif Mohamed Haïdara, le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne. Les deux personnalités ont discuté des problèmes qui assaillent les Maliens de l’extérieur.

Abdrahamane Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here