Législatives à Koulikoro : Issiaka Sidibé et Mme Cissé en duo RPM-ADEMA-PASJ

14

L’actuel président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Issiaka Sidibé, élu à Koulikoro, veut garder son siège de député de la cité du Meguetan pour la législature 2018-2023. Pourra-t-il reconquérir le perchoir de l’Hémicycle ? Difficile pari ! Il vient d’être retenu candidat du RPM en alliance avec l’ADEMA-PASJ, représenté sur la liste par Mme Cissé Zeinaba Haïdara

Celle-ci est une spécialiste en communication organisationnelle très engagée dans le mouvement des femmes du parti de l’abeille. Elle est la présidente du mouvement national des femmes ADEMA-PASJ, section de Koulikoro et secrétaire à la communication de la section de l’Adema-PASJ. Mme Cissé a été chargée de missions dans trois départements ministériels, qui sont entre autres, le ministère chargé des relations avec les institutions, le ministère de l’Energie et de l’eau et celui du département de l’Aménagement du territoire et de la population.

Le tandem RPM-ADEMA méprise le PRD d’Assétou Sangaré ?

La commune IV du district de Bamako est représentée à l’Assemblée Nationale par deux députés. Et pour certains, pour respecter l’esprit de loi sur le genre, il est souhaitable que les deux prochains élus à l’Hémicycle au compte de cette commune phare de la capitale malienne soit un homme et une femme.

Parmi les femmes les plus en vue pour occuper l’un de ces sièges de député se trouve la dynamique Mme Assétou Sangaré, la président du parti pour le renouveau et le développement (PRD). Elle a une assise populaire assez forte dans la commune et un parcours politique reconnu. Elle devrait être l’alliée naturelle du parti présidentiel dans cette commune, censée être le fiel du PRD.

Par le dynamisme de Mme Sangaré, le président de la République, ancien député de la commune IV, un habitant de la commune, (sa résidence étant à Sébénicoro, un quartier de cette commune) lui a fait confiance dans son équipe de campagne présidentielle. Elle a fait office de porte-parole du candidat IBK et est brillamment intervenue dans de nombreux débats publics médiatisés. C’est au point que de nombreux responsables de la section RPM ont voulu faire une alliance stratégique avec Assétou Sangaré du PRD, mais c’était sans compter l’entregent de l’ADEMA-PASJ. Ce parti a convaincu le parti présidentiel pour marginaliser la présidente du PRD et ses amis.

Toute chose qui pousse YELEMA et d’autres partis politiques à… démarcher à la brave dame laissant la possibilité au PRD de nouer une alliance (contre-nature) avec un parti de l’opposition. Ce qui serait une grosse perte pour la majorité présidentielle regroupée au sein de la plateforme Ensemble pour le Mali (EPM). Dont la charte impose des alliances entre alliés les plus forts en tenant compte des réalités locales.

B D S

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here