Etat piteux de la route nationale N °3: La révolte des jeunes de Kati

8

Hier lundi 17 septembre 2018, la circulation était bloquée à Kati. Les jeunes de cette localité sont en colère contre les autorités et ont entamé un mouvement de protestation pour réclamer la construction de la route nationale N°3 (la route Kati-Kolokani-Diema-Kayes) qui est aujourd’hui, comme la plupart des routes au Mali, dans un piteux état. Pour se faire entendre, ils ont dressé des barricades et empêché toute forme d’activité et la circulation des véhicules dans la ville presque pendant toute la journée d’hier.

Hier, les jeunes de Kati ont vigoureusement protesté contre le mauvais état de la route nationale N°3 (la route Kati-Kolokani-Diema-Kayes) qui traverse leur ville. Ils ont ainsi interpelé les autorités et pris l’opinion publique à témoin sur la dégradation avancée du réseau routier dans cette partie du pays qu’ils estiment abandonnée.

Mobilisés dès 8heures, les jeunes de Kati ont barricadé toutes les voies d’accès qui mènent à leur ville. « Trop c’est trop, il y a eu trop de victimes sur cette route. Nous souffrons quotidiennement le martyr pour nous rendre dans la capitale Bamako. Il est temps que cela cesse », explique, un jeune de Kati qui se plaint de ce qu’il qualifie de « je-m'en-foutisme des autorités maliennes ».

Les jeunes de Kati ont interpelé les autorités sur l’état défectueux de la route nationale N°3 (RN3). Selon eux, « les autorités maliennes manquent de volonté » pour l’entretien de ce réseau routier sous régional. C’est pourquoi ils ont lancé un appel au gouvernement malien afin qu’il se penche sérieusement et très rapidement sur le bitumage de cette route qui joue aussi un rôle prépondérant dans l’économie malienne.

Face à la détermination des jeunes, le gouverneur de la région de Koulikoro les a reçus. Par la suite, du matériel et du gravier ont été remis à la mairie afin qu’elle commence les travaux. « Nous saluons tous les jeunes et habitants de Kati ou qui ont quitté d'autres localités pour se joindre à nous à Kati.

À l'issue des pourparlers avec les responsables de l'Etat précisément le gouverneur de Koulikoro il a été convenu: l'entretien intégral de la RN3 débute dès aujourd'hui 17 septembre 2018, il ne s'agit pas de déverser les graviers mais de refaire tous les points saillants, voire la route jusqu'à Didieni, les travaux sont confiés pour l'instant à Ageroute…

D'ailleurs les travaux viennent de commencer à Kati », s’est réjoui, le porte parole du mouvement des jeunes, Issa Diawara. Mais, ajoute-il, si les travaux ne commencent pas à hauteur de souhait dans un délai de trois jours, nous allons cette fois-ci nous manifester et tout bloquer de Kati à Didieni, voire au delà dès ce jeudi 20 septembre 2018.

Issa Diawara a lancé un appel aux autres populations de l’axe routier afin de mener une lutte commune. « Nous restons unis, mobilisés et déterminés jusqu'à la réparation intégrale de cette route. Nous invitons Kayes et les autres localités à se joindre au Mouvement», a-t-il laissé entendre.

M.K.D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here