Mise en oeuvre de l’accord: La CMA demande un statut pour la protection de ses éléments

5

La Coordination des Mouvements de L'AZAWAD (CMA) enregistre avec satisfaction la remise en liberté de son Chef d’Etat-major Général/Adjoint, le Colonel Ibrahim Handa arrivé à Bamako le 13 du mois courant dans le cadre des sessions ordinaires du Sous-comité Défense et Sécurité du CSA au sein duquel, il siège au nom de la CMA.

La Coordination des Mouvements de l’Azawad remercie tous les intervenants à quel que niveau que ce soit dans le règlement de cet épisode regrettable pour leur haut sens de responsabilité et de clairvoyance.

Cependant, la CMA reste très embarrassée autant par les motifs que par le style utilisé pour cette arrestation arbitraire. Cette situation ambigüe qui fausse toute lecture saine et logique de son besoin et de son timing est de nature à compromettre les efforts consentis pour le retour de la confiance entre les parties à l’accord.

La CMA mesure l’obsolescence du dispositif sécuritaire de ses cadres tant politiques que militaires qui œuvrent dans les instances crées par l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger prenant ainsi d’énormes risques pour que la paix soit réelle.

A cet effet, la CMA se trouve dans l’obligation de demander devers qui de droit la création d’un statut protégeant ses membres jusqu’à fin de mission.

Conformément à la lettre et à l’esprit de l’accord, la CMA réitère son engagement pour soumettre sans complaisances toutes ou parties de ses composantes manifestement justiciables suivant les règles de l’art juridique, dans la dignité, le respect des droits humains et de son intégrité physique.

D’autres parts, au moment où l’ensemble des acteurs du processus sont appelés à mettre en synergie leurs efforts afin de s’attaquer aux fondamentaux de l’accord et construire la concorde nationale, la CMA dénonce avec la dernière rigueur toutes tentatives ou comportements tendant à saborder cette dynamique de quelles qu’origines soient-elles.

Enfin la CMA rappelle son sens élevé de responsabilité et son engagement constant pour la défense des droits des populations de l’Azawad, qu’elle exhorte à plus de mobilisation et de sérénité en vue de créer les conditions idoines de mise en œuvre intégrale de l’accord.

Kidal le 17 Aout 2018

Pour la CMA

Mohamed Ould Mahmoud

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here