Pour relever le défi de nouveaux branchements à l’électricité : Le nouveau ministre de l’Energie renforce l’équipe de traitement des instances

6

Le nouveau ministre de l’Energie et de l’eau, Sambou Wagué n’a pas mis du temps pour prendre la mesure des défis qui l’attendent à la tête de ce département. Déjà au parfum des défis à travers son précédent poste de Directeur général de l’EDM-SA, il vient de prendre une mesure importante pour réduire le délai de traitement des nouveaux branchements à l’électricité.

Avec l’extension des villes, le développement de l’activité économique, la demande de branchement à l’électricité ne cesse de croître. Ainsi, en août 2018, le cumul des branchements non réalisés en attente s’élève à environ 12 000 dont certains paiements datent de fin 2016. A cette situation, s’ajoute une forte demande de nouveaux branchements qui se situe entre 250 à 300 par jour. D’où le défi auquel la société EDM SA fait face, surtout quand on sait qu’en matière de nouveaux branchements, le règlement prévoit l’exécution de l’opération dans une quinzaine de jours après le paiement des sommes y afférentes. Ce qui est loin aujourd’hui d’être le cas. Les demandeurs doivent faire de longue attente et même, pour accélérer leur dossier, courir derrière les équipes chargées du branchement.

Afin de relever ce nouveau défi, après celui de l’apurement en cours des dettes qui s’élèvent à près de 500 milliards de FCFA, le désormais ancien Directeur Général de l’EDM-SA, Sambou Wagué, devenu ministre de l’Energie et de l’Eau, lors de la formation du premier gouvernement du second mandat du président IBK, a décidé de renforcer l’équipe de traitement des instances.

L’objectif visé par cette opération est de mettre un terme au retard dans l’exécution correcte des nouveaux branchements afin que ceux-ci puissent être réalisés dans un délai raisonnable de 30 jours. Ainsi pour mener à bien cette opération et maintenir le cap face à la forte demande de nouveaux branchements, la nouvelle direction de l’EDM SA préconise une gestion optimale des stocks afin d’éviter toute rupture de matériels de branchement. Aussi, elle entend redynamiser la sentinelle de l’entreprise afin de répondre efficacement aux attentes de la population à la satisfaction de tous.

Si l’eau est source de vie, l’électricité est source de développement, son accès ne doit plus être un luxe, mais un besoin vital pour tout épanouissement individuel et collectif.

En tout cas, cette nouvelle mesure du ministre Wagué va certainement soulager bon nombre de nos citoyens en améliorant leurs conditions de vie.

Youssouf CAMARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here