Processus de paix au Mali : la médiation internationale veut la mise en place « d’un pouvoir d’arbitrage »

78

Au Mali, les acteurs de la médiation dans le processus de paix demandent un "pouvoir d’arbitrage exécutoire et opposable" aux parties signataires en cas de situations d’obstacle à la mise en œuvre de l’accord de paix.

C'est l'une des principales propositions faites aujourd'hui à l’issue des travaux de la 27ème session du comité de suivi de l’accord, à Bamako. Le comité de suivi de l’accord souhaite l'incruster dans le pacte de paix pour rendre plus efficace les décisions du CSA, selon le président de la médiation, Ahmed Boutanche.

Chose qui devrait contribuer à "insuffler une nouvelle dynamique au processus de paix." Car l’accord de paix, au-delà de sa dénomination est aussi une stratégie de développement de l’ensemble du pays, insiste le ministre de la Cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation.

Sory Ibrahim Maiga

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here