Télésanté : Pr. Samba Sow sur le chantier de l’innovation technologique au service de la santé

4

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, a visité hier, le chantier du nouveau siège de l’Agence nationale de télésanté et d’informatique médicale du Mali (Antim). Situé à côté de la maternité d’Hamdallaye, en Commune IV, ce nouveau bâtiment de R+5 va coûter environ 3 milliards de F CFA à l’Etat malien.

Dans le cadre de la modernisation de notre système de santé, le ministère de la santé a mis en place l’Agence nationale de télésanté et d’informatique du Mali (Antim) en 2008.

Logé dans un local exigu, ne répondant plus aux normes requises, ce service avait besoin d’un cadre approprié. C’est ainsi que le ministère de la santé et de l’Hygiène publique a décidé de la construction d’un nouveau siège

Hamdallaye, en plein cœur de la commune IV du district, un gigantesque bâtiment voit le jour. En dépit d’un retard dans le démarrage des travaux pour des raisons d’incompréhension autour du site, le chantier qui a pu démarrer en avril 2016, évolue normalement. L’imposant bâtiment de R+5, plus sous-sol est déjà à son deuxième étage.

Pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, accompagnée d’une forte délégation, a visité le chantier, hier lundi 17 septembre 2018.

La visite a commencé par la maternité ou le PMI qui a offert volontiers le terrain pour faciliter la construction de ce nouveau siège. Pr. Sow a inspecté les locaux de ce centre de santé qui a reçu en contrepartie quelques retouches sur ces locaux, notamment le service d’entrée, la morgue, etc.

La deuxième phase de ce déplacement du ministre l’a conduit sur le chantier de l’ANTIM. En présence du directeur général adjoint de l’Antim, Thiery Dackouo et des responsables des services de contrôle du département de la santé, le ministre a sillonné les différents compartiments d’un bâtiment futuriste qui ne sera pas dépassé dans les 50 ans à venir avec un sous-sol réservé pour le parking. La délégation a eu droit également à une projection du film en 3D sur le nouveau bâtiment, proposé par le bureau d’architecture.

Investissement

Selon l’architecte, Issa Berthé, le taux d’exécution des travaux tourne autour de 22%. A l’en croire, ce taux en dessous du délai d’exécution est lié à quelques difficultés notamment, les hostilités liées à l’acquisition du site, les fouilles, le décaissement et une crise au sein de l’entreprise de construction.

L’entreprise Sino-malienne a promis de mettre les bouchées-double pour terminer les travaux d’ici fin 2019.

Après la visite des locaux, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, a exprimé toute sa satisfaction devant ce projet qu’il qualifie d’investissement. Puisque, selon lui, ‘’tout ce qu’on fait dans le cadre de la santé constitue un investissement’’.

Pour le ministre, ce nouveau chantier va améliorer considérablement les conditions de travail des agents et faciliter les échanges entre les professionnels de la santé ainsi que la formation à travers la vidéoconférence, sachant que l’édifice comporte des amphithéâtres pouvant accueillir près de 170 personnes. Sur place, Pr. Sow a instruit à l’entreprise à tout mettre en œuvre pour boucler les travaux d’ici à fin septembre 2019.

Pour ce faire, le ministre Sow a chargé des responsables des services financiers et ceux techniques à soutenir l’Antim pour la mobilisation des fonds dont le montant total est estimé à 3 milliards de F CFA pour diligenter les travaux.

Le ministre a promis de revenir sur le chantier pour constater l’avancement du chantier qui tient à cœur aux plus hautes autorités du pays, soucieuses de l’amélioration de la qualité du plateau technique et des soins réservés à la population.

Ousmane Daou

Agence Nationale de Télésanté et d’Informatique Médicale

L’Agence Nationale de Télésanté et d’Informatique Médicale (ANTIM) est un établissement publique à caractère scientifique et technologique. Elle a été créée en 2008 et relève du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. L’ANTIM a pour mission de promouvoir et de développer la Cybersanté et l’informatique Médicale au Mali.

Cette mission est exécutée à travers des activités de recherche, de formation, de communication sur la Cybersanté, d’appui technique aux structures de santé, des prestations de service.

L’Agence est également en charge d’harmoniser et de normaliser l’ensemble des procédures liées aux TIC-Santé ainsi que des matériels et logiciels qui y affèrent.

O.D.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here