Mali : DP World va construire un port sec à Bamako

12

Pays africain enclavé, le Mali a décidé d’aménager un nouveau port sec à Bamako avec le concours de DP World. Multimodal, il sera relié à Dakar et s’appuiera sur des procédures douanières simplifiées et numériques avec le port sénégalais.
Dans le cadre d’une concession de 20 ans reconductible d’autant, DP World s’est engagé auprès du gouvernement malien à aménager et à exploiter un nouveau pôle logistique dans la banlieue de Bamako. Sur 1.000 hectares, cette future plateforme multimodale disposera de dépôts à conteneurs, d’entrepôts et d’une large zone de stationnement pour camions. Sur le corridor routier et ferroviaire reliant Bamako à Dakar au Sénégal, le site proposera une capacité de traitement jusqu’à 300.000 EVP et de 4 millions de tonnes de fret en vrac. Dans une première phase de travaux estimée à 50 millions de dollars, DP World prévoit de construire un premier dépôt à conteneurs et une zone logistique pour servir le marché domestique malien. Le démarrage du chantier est annoncé en 2019 pour une durée de dix-huit mois environ.

Réduire le transit-time avec Dakar

Pour stimuler le fret ferroviaire et la desserte multimodale du futur port sec, DP World prévoit également la livraison aux pouvoirs publics maliens de trois trains appelés à relier Bamako au port de Dakar. Avec ses nouvelles liaisons, le Mali et l’opérateur émirati souhaitent diminuer le transit-time entre le Mali et son accès maritime. Dans ce cadre, de nouvelles procédures administratives et douanières seront déployées parallèlement à la construction du port sec. Sans papier, elles viseront à simplifier et à fluidifier les échanges entre le port de Dakar et le Mali.

Érick Demangeon

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here