IBK lors de la célébration du 22 septembre: ’On N’est pas démocrate qui veut’

0

Les partisans du candidat malheureux à la présidentielle, Soumaïla Cissé,
continuent pour leur part de contester la victoire de M. Keïta, entérinée par
la Cour constitutionnelle mais entachée de selon eux de "fraudes massives".

Ils ont dénoncé un usage excessif de la force lors de la dispersion
vendredi par la police d'une manifestation qu'ils comptaient organiser à
Bamako, ainsi que l'interpellation d'une dizaine de membres de la direction de
campagne de M. Cissé.

"J'aurais souhaité que les résultats de la présidentielle soient acceptés
par tous afin que nous puissions consacrer nos énergies et nos intelligences à
surmonter les adversités. Mais mon voeu n'a pas été réalisé. Je le regrette
profondément.N'est pas démocrate qui veut. On n'est pas démocrate seulement
quand on gagne", leur a répondu samedi le président malien, tout en assurant
que sa main "reste "tendue".

Dans une déclaration écrite, Soumaïla Cissé, tout en fustigeant à nouveau
un "hold-up électoral", a jugé "impératif de renouer avec le dialogue" afin de
"rétablir un minimum de confiance pour, de nouveau, aller aux urnes", alors
que le premier tour des élections législatives est prévu le 25 novembre.
sd-mra-siu/jh

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here