Mali : « l’unité est la plus grande urgence de ce moment » (président malien)

8

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a déclaré vendredi soir dans un message à la nation, à l'occasion de l'anniversaire de l'accession du Mali à l'indépendance, que "l'unité est la plus grande urgence de ce moment".

"Nous n'avons pas d'autre choix. Nous n'avons pas d'autre alternative. Nous devons être unis. Unis pour faire gagner le Mali. Unis pour assumer notre destin commun. Unis pour notre cohésion nationale. Unis derrière nos forces de défense et de sécurité", a précisé le chef de l'Etat malien qui vient d'être réélu pour un mandat de cinq ans.

"Notre diversité et notre pluralisme resteront le ciment de l'unité nationale, que nous devons continuer de consolider. C'est l'une de mes priorités, car pour bâtir un avenir de tous les possibles, le Mali doit pouvoir compter sur toutes ses filles et tous ses fils. Chacun a sa place. La République n'exclut personne", a-t-il poursuivi.

Au sujet de la paix et de la réconciliation nationale, le président Keïta a assuré que "la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, sera poursuivie avec rigueur et célérité, avec comme seul souci la promotion du développement global de notre pays".

Le président malien s'est déclaré convaincu que les Forces armées et de sécurité du Mali (FAMA) demeurent "le principal outil de préservation de la sécurité de nos concitoyens, de défense de notre territoire et de protection de la paix... Notre plus sûr outil de décision politique".

Avec la finalisation prochaine du processus de Désarmement-Démobilisation-Réinsertion (DDR) et la mise en œuvre progressive des lois de programmation militaire et sécuritaire, "elles deviendront plus que jamais le creuset de l'unité nationale, incarnant à la fois notre ambition et notre fierté mais aussi le symbole de la cohésion retrouvée de notre Nation, l'outil de notre autonomie d'appréciation et de décision", a ajouté le chef de l'Etat malien.

A propos de l'indépendance dont le 58e anniversaire sera célébrée samedi, il a rappelé que "la liberté a été conquise aux prix de multiples sacrifices et pour certains jusqu'à l'ultime".

Six chefs d'Etat et cinq Premiers ministres sont arrivés vendredi à Bamako pour prendre part à la célébration de la fête de l'indépendance du Mali, qui sera marquée par un défilé de 10.000 hommes issus des armées de sept pays.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here