Suite aux pluies diluviennes à Macina : Le ministre Hamadou Konaté apporte le soutien du gouvernement

107

Tout a commencé dans la nuit du dimanche 9 septembre 2018. Une forte pluie s’abat sur Macina. Aussitôt l’alerte donnée, le ministre en charge de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, Hamadou Konaté, a donné instruction à la Direction régionale du Développement social et de l’Economie solidaire de Ségou, pour une intervention d’urgence. A la suite d’une évaluation, ladite Direction, la Protection Civile et le Comité local de veille ont enregistré 17 villages touchés ou menacés par les inondations. Au rang des sinistrés on dénombre 8 907 personnes.

Le jeudi 13 septembre 2018 aux environs de 15 heures, le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté, est arrivé à Kolongo Dialakoro dans le cercle de Macina, accompagné du Gouverneur de la région de Ségou, Biramou Sissoko.

Première étape de cette visite, le ministre Konaté a pu mesurer l’ampleur du sinistre. La ville est littéralement envahie par les eaux. Les forces vives se sont mobilisées pour fournir les premiers secours aux 49 ménages victimes de ces inondations. Les ménages sont logés dans l’Ecole Franco Arabe et celle de la Mission Catholique. Cependant, le Ministre a instruit que l’on trouve un espace assez grand pour recaser les sinistrés.

Selon lui, ils ne peuvent pas rester dans les établissements puisque la rentrée scolaire interviendra d’ici à quelques semaines. A cet effet, des matériels indispensables seront mis à leur disposition, notamment des tentes. A la suite d’une rencontre avec les victimes, le Ministre a remis symboliquement des vivres, notamment du riz, du lait, du sucre et des non vivres comme les médicaments, les moustiquaires, les couvertures, les désinfectants, les nattes.

La délégation a ensuite mis le cap sur la ville de Macina, précisément dans le quartier « Médine Extension ». Ici, il a été enregistré 50 ménages sinistrés. La délégation a fait des échanges avec les jeunes qui sont mobilisés pour refouler l’eau à travers des motos pompes. Aussi à Kolongo Dialakoro comme à Macina Médine Extension, le ministre Hamadou Konaté, a remis, au nom du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et du chef du Gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga, des vivres et non vivres.

A l’issue de la visite, le ministre Konaté, très ému, a souligné : « Je suis venu voir ce qui se passe à Macina, avec l’instruction du président de la République et du chef de Gouvernement. Le premier constat que j’ai fait, c’est que la population, elle-même, s’est levée autour des autorités municipales et du chef de village, pour faire les premières actions de sauvetage des personnes sinistrées et de recherche des lieux pour recaser ces personnes. Autour du Gouverneur de la région, des autorités régionales et locales sont venues accompagner, une mission nationale de mon département. Nous avons eu, ici, la présence coordonnée de la Protection civile, des services de Santé, des services du Développement social et de l’Administration locale. Cela a permis d’évacuer les familles sinistrées sur les établissements scolaires, mais tout de suite d’identifier des zones où des tentes seront implantées pour que ces familles puissent y aller, afin que la rentrée scolaire ne soit pas gênée. » a dit le Ministre.

Le Ministre Konaté de continuer ainsi : « Et nous avons donc apporté, en plus de cela, des médicaments que le Ministre en charge de la Santé a mis à disposition. Des non vivres, c’est-à-dire : des moustiquaires, des nattes, des couvertures ont été apporté et par le Ministère de la Solidarité et par le Ministère de la Santé et tout un lot de produits désinfectants apportés tant par la Protection civile, ce qui concerne les aquatabs que par le Ministère de la Santé et le Ministère de la Solidarité », a-t-il précisé.

« A cela, il faut ajouter que l’Office du Niger a été très présent. Il a permis de faire face à tous les besoins pressants pour lesquels l’administration locale et régionale n’était pas prête à apporter les ressources. Et ces ressources ont été apportées en temps réel. Cela a permis au Gouverneur de coordonner l’action de sauvetage et celle de recasement. Je dois dire dans d’autres localités telles que Niono par exemple, il y a eu une intervention de l’Office du Niger pour réparer la pompe qui tire et refoule l’eau, hors de la ville. C’est vraiment un exemple souhaité que nous avons pu vivre à Macina. Je peux donc, en tant que ministre de la Solidarité, remercier et féliciter cette coordination d’abord entre les services, ensuite entre les services et les autorités locales et les forces vives de Macina », s’est réjoui, le ministre Konaté.

L’hivernage n’étant pas encore terminé, le ministre Konaté a demandé à la population de signaler toute situation de détresse comme ça été fait à Macina. Dès que la rentrée des eaux a été perçue, les radios locales et les médias nationaux ont été utilisés pour informer la population qui a répondu. C’est une première chose qui est très importante. La deuxième chose, c’est de coordonner et de travailler avec les services nationaux en charge de ce type de problème. La gestion de catastrophe demande une technicité. Cette technicité a été mise en place et la responsabilité sociale de l’Office du Niger a été absolument remplie. C’est un exemple très important de ce que l’on attend. Il a profité pour également demander à la population d’écouter les prescriptions qui leur seront données. D’abord quitter les habitations dangereuses, ensuite observer les règles d’hygiène qui seront édictées parce qu’une inondation, c’est d’abord le désagrément de l’eau qui rentre, c’est les risques que les habitations encourent une fois que l’eau est rentrée, mais c’est aussi, toutes les conséquences en termes de contamination de la chaine de l’eau.

A cet effet, le ministre Konaté a rassuré, avant de quitter Macina, que des moyens sont mis en place afin de protéger les populations. Il est aussi à signaler qu’une équipe du département de la Solidarité composée du conseiller technique, du directeur général du Fonds national de solidarité, du directeur national du Cnaom et du directeur régional du Développement social et de l’Economie solidaire de Ségou, resteront sur place pour poursuivre les interventions.

Source : Le ministère de la solidarité

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here