Ménaka : Barkhane neutralise des terroristes de l’EIGS à Inazole

10

Plusieurs terroristes membres de l’Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS) ont trouvé la mort dans une opération Barkhane dans le village d’Inazole à Ménaka. Ces éléments étaient proches du n°2 de l’EIGS, Almahmoud Ag Baye dit Ikaraï.

Les Forces françaises de l’opération Barkhane ont mené un raid, ce vendredi 20 septembre, dans la zone d’Inazole, située dans la région de Ménaka. C’est à travers une sortie aérienne, appuyée par des troupes au sol, que cette opération a été menée, selon notre source.

Le bilan fait état d’au moins sept éléments de l’Etat islamique dans le Grand Sahara tués et de nombreux autres capturés. Des sources dignes de foi ont indiqué que dans le convoi figurait également le n°2 de cette organisation, le dénommé Almahmoud Ag Baye dit Ikaraï. Bien qu’il ait réussi à s’échapper, il se trouve très mal en point. Ses jours sont même comptés puisqu’il serait blessé et isolé.

Qui est Almahmoud Ag Baye dit Ikaraï ? Il faisait partie des trois individus identifiés par les Etats-Unis comme responsables de l’attaque de Tongo-Tongo au Niger, en octobre 2017. Une attaque qui avait causé la mort à quatre militaires américains et cinq Nigériens.
Parmi ces indivis recherchés, un a déjà été mis hors d’état de nuire. Il s’agit de Tinka Ag Almouner abattu suite à un raid de Barkhane opéré dans la nuit du dimanche 26 août vers 3 h, dans la zone d’Infokaritane localité située à environ 50 km au sud-ouest de Ménaka. Le dernier se nomme Doundoun Cheffou, qui est probablement en vie, selon des documents gouvernementaux qui ont été décrits au New York Times par de sources sécuritaires.

Déjà, on se rappelle que les combattants de la Coalition MSA-Gatia ont déjà neutralisé deux des chefs influents de cette organisation ; à savoir : Djibo Hamma alias Abou Razak et Almahmoud Ag Iddar alias Mokossi. Lesquels ont également pris part à cette embuscade.

Les combattants de cette Coalition ont également saisi des armes et un véhicule des soldats américains emportés par les assaillants durant l’embuscade de Tongo-Tongo.
La traque contre les groupes terroristes se poursuit dans la région de Ménaka et dans le Gourma. Avant le raid mené vendredi dernier par Barkhane, la Coalition MSA-Gatia avait neutralisé plusieurs autres éléments de l’EIGS.

A. M. C. avec Kibaru

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here