Alassane OUATTARA, Président de la Côte d’Ivoire : « Mes félicitations à mon frère Ibrahim Boubacar KEÏTA »

20

Joyeux anniversaire! On est très fiers, bon défilé. Mes félicitations à mon frère Ibrahim Boubacar KEÏTA. La Côté d’ivoire soutient le Mali, s’engage à faire tout pour que nous puissions sortir de cette situation de crise avec les terroristes. Bravo?! Bravo?! Bravo?! À Ibrahim.

Nana Akufo-ADO, président
du Ghana : »
Nous sommes là pour
exprimer notre solidarité ».

Nous sommes là aujourd’hui pour féliciter le peuple malien et son président Ibrahim Boubacar KEÏTA. Le Mali et le Ghana ont des relations d’amitié très fortes depuis longtemps. C’est pourquoi nous sommes là pour exprimer notre Solidarité.

Mohamed Ould Abdel Aziz : Président de la Mauritanie :
« Nous souhaitons pour le Mali toutes la prospérité »

Nous sommes très heureux de participer à ces activités, et en partage avec le peuple malien et son gouvernement, son président nouvellement élu, mon ami Ibrahim Boubacar KEÏTA, ces moments de joie. Nous souhaitons pour le Mali toutes la prospérité.

Idriss Déby ITNO, Président
du Tchad :
« Nous avons assisté à un Mali uni »

Il faut se féliciter de l’effort important qui a été fait déjà par le président Ibrahim Boubacar KEÏTA, depuis sa première élection à la tête du pays. Nous avons assisté à un Mali uni. Les fils et fille du Mali sont unis derrière leur président. Et puis surtout, l’espoir qu’on peut avoir dans un retour rapide de la paix et de la stabilité dans le pays. Je pense que le président a fait beaucoup d’effort. Et ces efforts, je suis sûr qu’ils vont être couronnés de succès. Nous avons l’engagement des jeunes dans l’armée, les services civiques, les services citoyens et autres qui sont un renouveau qui peut aussi cimenter l’unité nationale. Mais qui peux aussi certainement contribuer, en tout cas, ce que j’ai vu, à défendre le territoire national.

Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso :
« J’espère que nous arrivons déjà à stabiliser nos pays »

Ç’a été vraiment un grand plaisir pour moi de participer à cette belle cérémonie qui célèbre le 58e anniversaire de l’indépendance du Mali. Et qui consacre également l’élection du président Ibrahim Boubacar KEÏTA. C’est pour vraiment présenter tous nos vœux de réussite, de succès, de paix pour le Mali et de développement en faveur du peuple malien. Dans le combat pour la paix, nous sommes tous engagés ensemble dans le G5Sahel, et j’espère que nous arrivons déjà à stabiliser nos pays sur le plan du terrorisme. Au plan intérieur, pour chaque pays, nous souhaitons l’apaisement. Que chacun sait raison-garder. Parce, ce qui est important, c’est l’intérêt supérieur du pays.

Mahamadou ISSOUFFOU,
président du Niger :
« C’est pour marquer notre solidarité avec le Mali »
Les troupes nigériennes ont participé à cet impressionnant défilé pour marquer la solidarité du gouvernement et du peuple du Niger avec le peuple frère du Mali. Il s’agit d’une double cérémonie, commémoré le 58e anniversaire du Mali, mais aussi l’investiture du président Ibrahim Boubacar KEÏTA, après sa réélection pour un second mandat. C’est donc avec beaucoup de joie que je représente le Niger à cette cérémonie. Comme je l’ai dit, c’est pour marquer notre solidarité, surtout en ce moment où nos pays font face à des menaces sérieuses liées au terrorisme, à des crimes organisés. J’espère qu’ensemble, notre coopération permettra de faire face à ces menaces et de consolider la paix et la sécurité dans l’espace du G5Sahel.

Denis Sassou N’GUESSOU, Président du Congo :
» Nous sommes venus félicités notre frère et amis IBK pour sa victoire »

Le Mali n’est pas loin du Congo. Le Mali, c’est l’Afrique, les peuples malien et congolais sont si proches que ce qui concerne le Mali, concerne le Congo. Nous sommes venus féliciter notre frère et ami IBK pour sa victoire à l’élection présidentielle, lui souhaiter beaucoup de santé, de succès dans son travail. Et puis prendre part à la fête nationale. Quand je prends part à cette fête nationale, je me souviens de la fois où nous nous sommes retrouvés ici à Koulouba. C’était le 22 septembre 1968 avec le président Modibo KEITA. Nous célébrions la même fête nationale, c’est pour nous une fierté d’être là et de prendre part à cette fête.

Mohammed Boun Abdallah DIONNE, Premier ministre du Sénégal :
»Ce que nous avons vu rassure bien sûr toute la sous-région »

Le Mali, on le voit, vit une situation, je pense, en progrès, en route définitive vers la paix. La preuve, les élections qui viennent de se tenir sur l’étendue du territoire prouvent que le Mali est en train de retrouver toutes ses capacités institutionnelles et ses capacités de souveraineté. Ce que nous avons vu rassure bien sûr toute la sous-région en termes de capacités de défense.

Komi Selom KLASSOU,
Premier ministre du Togo :
» Nous sommes heureux tout comme le peuple malien »!

Nous félicitons le peuple malien pour son courage parce qu’il y a quelques années, personne ne l’aurait cru. Mais c’est avec vraiment une grande satisfaction que tout le monde s’est mobilisé et nous sommes heureux tout comme le peuple malien. Nous disons merci, c’est dans l’unité et la paix que nous allons continuer à développer nos pays.

Jean Yves le DRIAN, ministre français des Affaires étrangères :
»Maintenant, le champ s’ouvre pour un processus de paix réel »!

Mon impression réside surtout dans ce défilé de ce matin qui m’est apparu comme une forme de renaissance du Mali. Avec à la fois la diversité des acteurs, leur qualité, leur nombre et aussi le soutien qu’ils avaient de la population. Mon impression, c’est le Mali qui retrouve sa fierté. Maintenant, le champ s’ouvre pour un processus de paix réel et avec un Mali qui est sûr de ses bases et sûr de ses convictions. Je pense que la période qui va s’ouvrir peut être une période très positive.

Le Pr Dioncounda TRAORE, Ancien président par intérim :
» Chaque année, c’est de l’espoir renouvelé »

Le 22 septembre 2018 va marquer encore un nouveau départ. Chaque année, c’est un nouveau départ, chaque année, c’est de l’espoir renouvelé. Je suis certain que le peuple malien avec son courage, avec sa détermination, avec son passé, saura construire un avenir radieux pour les filles et les fils de ce pays.

Mahamat Saleh ANNADIF, chef de la Minusma:
» Une dynamique positive s’est dessinée »
Nous, en tant que partenaires du Mali, nous espérons que ce nouveau mandat qui est au service de la jeunesse va être aussi au service de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Nous avons beaucoup d’attentes, une dynamique positive s’est dessinée, nous voulons qu’elle s’amplifie. Nous sommes prêts, en tout cas, pour l’encourager et pour l’accompagner.

Pierre BUYOYA, haut
représentant de la Misahel :
» On va continuer sur
cette lancée »

Nous sommes heureux que le président ait dit avec force qu’une de ses priorités, c’est justement la paix, la mise en application de l’accord issu du processus d’Alger. Donc, j’espère qu’on va continuer sur cette lancée de renforcer ce qui a été déjà fait.

Ahmed Mohamed Ag HAMANI, Ancien Premier ministre :
» Nous avons toutes les ressources nécessaires pour pouvoir surmonter les difficultés »

Le président l’a déjà déclaré dans ses messages au gouvernement lors de son investiture. Il a retenu la mise en œuvre de l’Accord comme étant une nécessité impérieuse pour consolider la paix et la cohésion sociale dans notre pays. Je crois que beaucoup de choses ont été faites. Tout le monde reconnait qu’il y a des pesanteurs, qu’il y a des lenteurs, mais nous avons toutes les ressources nécessaires pour pouvoir surmonter ces difficultés et faire accélérer la mise en œuvre de l’accord.

Zoumana SAKO, Ancien Premier ministre :
» Le peuple malien a eu à relever beaucoup de défis au cours de ces 58 ans »

Il y a eu beaucoup de chemin parcouru, beaucoup de défis que le peuple malien a eu à relever au cours de ces 58 ans. Il reste encore beaucoup de défis auxquels nous devons faire face en tant que peuple, en tant que Nation. Nous sommes un peuple qui, à travers l’histoire, a démontré qu’il est capable de retrouver en sa foi intérieure toutes les ressources morales nécessaires pour rebondir.

Mohamed Ould MAHAMOUD, Porte-parole de la CMA :
» Il y a une opportunité qui est là qu’il faut saisir »

Les acteurs sont tous engagés et déterminés. Ils ont renouvelé encore leur engagement pour mettre en œuvre cet Accord. Donc, il y a une opportunité qui est là qu’il faut saisir pour aller de l’avant. Nous pensons que nous sommes positifs.

Habib SYLLA, Président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur :
» Ce que j’ai vu aujourd’hui vraiment me rassure »
Ce que j’ai vu aujourd’hui vraiment me rassure parce que j’ai constaté trois points. Je pense qu’à travers vos images, que le Mali est réconcilié avec son armée parce que nous avons vu une armée disciplinée, une armée équipée, c’est une avancée extraordinaire.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here