Handicap et droits de l’homme en Afrique: le Gouvernement s’engage à ratifier le protocole de la charte africaine

4

Le ministre en charge de la solidarité et de l’action humanitaire, M Hamadoun Konaté a procédé au lancement officiel du projet de protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique. La cérémonie de lancement organisée par l’association malienne des personnes de petite taille en collaboration avec la fédération des associations des personnes de petite taille a eu lieu, jeudi dernier, à l’hôtel de l’Amitié de Bamako.

L’événement s’est déroulé en présence des ministres de l’Élevage et de la pêche, de l’Infrastructure et de l’équipement et celui de la Réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique et surtout de la directrice du cabinet de la première dame. On y notait également la présence de M. Mouctar Bah, président de la fédération des associations des personnes handicapées, Diarra KADY Barry, présidente de l’association malienne des personnes de petite taille, etc.
Dans son discours de lancement, M Hamadoun Konaté, ministre de la solidarité et de l’Action humanitaire a fait savoir que la création d’un département de la Réforme de l’Administration et de la transparence de la vie publique témoigne la détermination du gouvernement à engager des réformes pour la pleine réalisation des droits reconnus dans le protocole après sa ratification. En outre, le ministre Konaté a informé que notre pays a signé et ratifié de nombreux instruments juridiques qui plaident pour la pleine réjouissance de leurs droits humains fondamentaux et de leur pleine participation au développement du pays, notamment la convention relative aux droits des personnes handicapées et son protocole facultatif, ratifiés par le Mali en 2007. Il a évoqué la promulgation réce nte de la Loi n0 2018 -027 du 12 juin 2018 relative aux droits des personnes vivant en situation handicap.
Pour le ministre Hamadoun Konaté, cela traduit la volonté des hautes autorités du pays de mettre en place un environnement propice à l’émergence et au développement des personnes handicapées en vue d’assurer l’égalité de chance. Le ministre de la Solidarité et de l’Action, Hamadoun Konaté a enfin réitéré l’engagement du gouvernement à tout mettre en œuvre pour diligenter le processus de ratification de ce protocole et sa mise en œuvre efficiente.
Pour sa part, Mme Safia Bolly, ministre de la Reforme de l’Administration et de la transparence de la vie publique, renchérit que les personnes handicapées ont longtemps compté parmi les principales victimes de discrimination. Elle a fait savoir que ces personnes qui vivent en situation de handicap sont plus confrontées à des difficultés. Selon Madame Safia Bolly, ces personnes handicapées ont des droits sans discrimination. Elle dira que son département s’engageait à promouvoir une administration répondant aux exigences des citoyens pour ce quinquennat du président Ibrahim Boubacar Keita. Selon le ministre de la Reforme de l’Administration et de la transparence de la vie publique, des mesures efficaces seront prises pour améliorer les procédures administratives dans cette perspective.
En somme, Mme Diarra KADY Barry, présidente de l’association malienne des personnes de petite taille a fait savoir que ce protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits des personnes handicapées en Afrique au cœur des échanges tout au long de leur campagne de plaidoyer s’inspire de la Convention des Nations Unies qui fournit un cadre général à partir duquel, une loi type pourra être élaborée pour aider les États à mettre en pratique les dispositions de cet instrument.
Selon la présidente, les personnes de petite taille sont estimées à 15,5 % de la population, soit environ 2?247?500 personnes handicapées. Aux dires de la présidente les personnes de petite taille ont bon espoir et elle espère qu’ensemble le Mali sera parmi les 5 premiers pays africains à ratifier ce protocole africain des droits des personnes handicapées, qui leur fournit un contenu adéquat. Pour terminer, Madame Diarra Kady Barry a profité cette tribune de remercier le président IBK et son gouvernement pour leur soutien constant aux initiatives des personnes de petite taille au Mali. Le siège de ce projet se trouve présentement à Pretoria, en Afrique du Sud.
Signalons que cette cérémonie de lancement du projet de ce protocole a été sanctionnée par un atelier appropriation dudit document. Rappelons que ce protocole à la charte africaine a été adopté en janvier dernier à l’issue de la rencontre des chefs d’État africains. Notons que 15 pays africains doivent ratifier ce document pour qu’il soit présenté à la commission devant statuer.

SABA BALLO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here