Salif Keita: » ma carrière musicale prendra fin à Fana «

10

» Je vais mettre fin à ma carrière musicale là où on a mis fin à la vie de la petite Ramata de la manière la plus tragique et inhumaine « , a dit le Domingo de le musique malienne, la voix nouée par la colère. C’était à la faveur d’une conférence de presse qu’il a animée le mardi dernier pour montrer encore une fois son amertume face aux crimes que subissent les personnes atteintes d’albinisme.

Il a aussi profité de l’occasion pour informer la presse de la tenue d’un Forum international de plaidoyer pour la mise en place d’une politique nationale de protection des albinos au Mali.
Cette conférence de presse marquait aussi le lancement du projet » Plus jamais ça « , initié par la Global Fondation, communément appelé »Fondation Salif KEITA ».
La conférence était animée par le chanteur lui-même, en présence de Mme KEITA Coumba MAKALOU, présidente de ladite fondation; Mamadou CISSOKO, président de la Fédération des associations des personnes atteintes d’albinisme.
D’entrée de jeu, Salif KEITA a déploré le laxisme des plus hautes autorités dans les affaires d’exaction des albinos à l’approche des élections.
» A chaque meurtre, à chaque mutilation des albinos, les commanditaires et les auteurs ne sont pas inquiétés. J’interviens dans plusieurs cas similaires pour que ces criminels payent leur crime. Malheureusement, on les libère et ces même gens récidivent. C’est désolant et inhumain. Une femme ne peut pas mettre au monde son enfant et qu’une autre personne le sacrifie et de la manière la plus atroce. Ce combat, je le mènerai jusqu’à la fin de mes jours « , a-t-il promis.
Pour le présumé meurtrier de la petite Ramata DIARRA de Fana, dont le jugement tarde, le chanteur promet de mettre à la disposition de la famille, des avocats internationaux.
Selon lui, les avocats maliens ne sont pas à mesure de leur donner satisfaction.
« Tout le monde sait comment est le système judicaire malien. La preuve, depuis combien de temps, les tribunaux ne travaillent pas pour grève dite illimité ? Et puis c’est un secret de polichinelle, la justice tourne pour le pouvoir en place au Mali. Je suis désolé, mais c’est comme ça « , a-t-il déploré, avant de jurer de creuser l’affaire dite de Ramata jusqu’au bout.
Quant à la présidente de la présidente de la fondation Salif KEITA, elle a signalé qu’après le meurtre brutal d’une fillette de 5 ans atteinte d’albinisme à Fana, au début de l’année, la peur est réelle chez un grand nombre de personnes atteintes d’albinisme dans le pays.
Elle pense à cet effet que des mesures concrètes doivent être prises pour assurer la sécurité de chaque Malien atteint d’albinisme.
« Des interventions sont également nécessaires pour relever les défis auxquels les personnes atteintes d’albinisme font face dans d’autres domaines de leur vie, notamment l’accès aux soins de santé et à l’éducation. Nous appelons toutes les parties prenantes y compris le gouvernement, les autorités locales et régionales, la société civile, les organismes régionaux et la communauté internationale à travailler avec nous pour mettre en œuvre un plan national visant à améliorer la vie des personnes atteintes d’albinisme au Mali, d’où ce grand forum international de plaidoyer à l’endroit des dirigeants maliens « , a-t-elle dit.
Ce plan d’action national, poursuit-elle, servira de point de départ en faveur des efforts coordonnés et pilotés par le gouvernement pour relever les défis auxquels sont confrontées les personnes atteintes d’albinisme au Mali.
Le plan devrait prévoir des mesures concrètes, avec des échéanciers précis, pour améliorer la vie des personnes atteintes d’albinisme à court, moyen et long terme.
Participeront à ce forum des personnes influentes venant du monde entier, notamment des artistes musiciens, des politologues, des médecins, des stylistes internationaux, des journalistes, des avocats et surtout des représentants des associations de lutte contre les exactions faites aux personnes atteintes d’albinisme.
« A travers ce forum, nous voulons tendre vers une société au Mali où les personnes atteintes d’albinisme auront la possibilité de mener une vie qui leur permettra de se réaliser au maximum. Nous aspirons à un monde où les personnes atteintes d’albinisme pourront vivre à l’abri de la peur de se faire attaquer ; accéder aux soins de santé dont elles ont besoin pour soigner et prévenir les maladies ; réussir à l’école et au lieu de travail grâce à une sensibilisation accrue sur les défis auxquels nombre d’entre elles font face ; et se déplacer librement dans la communauté sans crainte de discrimination « , a-t-elle révélé.
Pour revenir à sa retraite musicale, le chanteur Salif KEITA a rappelé à la presse que cela fait 50 ans qu’il a le micro.
» Il est temps pour moi de quitter la scène musicale. 50 ans, c’est déjà quelque chose. Je vais me retirer de la scène musicale pour consacrer ma vie à protéger et aider les personnes atteintes d’albinisme. Elles seront désormais, comme toujours d’ailleurs, le sens de ma vie. C’est pourquoi j’ai décidé d’aller faire mon concert d’adieu à la scène musicale à Fana. Pour dire adieu une fois de plus à ma petite Ramata. Pour lui dire que nous sommes auprès d’elle pour toujours, pour dire à notre Ramata que la lutte continue et lui promettre que les commanditaires et les auteurs de son crime ne seront pas impunis, tant que je serai vivant, tant que les autres seraient là « , a-t-il dit, les yeux couverts de larmes.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here