Crise postélectorale : L’Union Européenne chez Soumaïla Cissé

8

Une Délégation de l’Union Européenne, dont le Recteur de Bruxelles parmi elle, a rendu une visite d’échange à Soumaïla Cissé, hier 26 septembre 2018. L’objectif serait de décrisper la situation politique après la réélection du Président IBK sur fond de forcing, selon l’opposition.

À la sortie de cette rencontre, les deux parties (l’Union Européenne et Soumaïla Cissé) se sont félicitées dudit entretien. Ce, même si ces acteurs n’ont révélé aucun des plausibles accords conclus entre eux, et la suite à réserver aux mouvements de contestations de l’opposition contre la légitimité d’IBK à la Magistrature Suprême du Mali. In extenso, nous vous proposons ici l’intégralité des deux déclarations.

La Délégation de l’Union européenne: «C’est un moment normal. C’est-à-dire qu’il ait la Représentation européenne ici à des contacts avec l’ensemble des acteurs politiques. On a mis à profit la présence du Recteur de Bruxelles. Il était normal de rencontrer Soumaïla Cissé, le Chef de file de l’opposition, avec lequel on entretient des réunions d’échanges tout à fait régulières. On est dans un moment particulier après le scrutin présidentiel, d’autres scrutins en perspective. C’est normal d’échanger avec chacun pour que nous comprenions ce que nous proposons également de faire à notre place. Parce qu’on est au Mali, le processus électoral est évidemment l’affaire des Maliens ; mais nous sommes des partenaires. C’est quelque chose, je dirais de normal, de régulier et nous avons saisi cette occasion aujourd’hui pour entretenir ce moment d’échange».

Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition: «Ç’a été un plaisir de rencontrer le Directeur, savoir que l’Union Européenne est toujours présente au côté du Mali. Je crois que c’est une très bonne chose. Elle est présente de tous les côtés du Mali. Nous avons eu un échange très fructueux sur ce qui s’est passé et surtout me projeter sur l’avenir. Parce que c’est de l’avenir dont il s’agit aujourd’hui ; à préparer les choses ensemble en tirant les leçons sur ce qui s’est passé. Ç’a été un moment très riche et je m’en félicite et souhaite que ce dialogue qui n’a jamais cessé puisse continuer pour le bien des Maliens qui sont les seuls Responsables de leur destinée. Je crois que ceci est extrêmement important. Nos partenaires sont à nos côtés, ils nous aident beaucoup, ils donnent des conseils, mais en un mot c’est à nous de décider notre sort, et c’est ce que nous faisons avec responsabilité au sein de l’opposition malienne».

Oumar Diakité : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here