Les élections de 1945 à 1951 au Soudan français

7

Pour les élections législatives de fin 1945, les premières réunions électorales ont lieu à Ségou, au Cinéma Ségou-Vox. Se succèdent ainsi Mamadou Konaté, Ibrahima Sall et Modibo Keita. Au premier tour du 21 octobre, Ibrahima Sall (secrétaire des greffes et parquets de Bamako) arrive en tête, suivi de Mamadou Konaté, Fily Dabo Sissoko et Modibo Keita. Au second tour du 18 novembre, à l’échelle de la circonscription, Fily Dabo Sissoko est élu Député, largement en tête devant son adversaire Konaté.

À la suite de l’élection, les comités électoraux se transforment en partis politiques. Celui de Fily Dabo Sissoko crée le Parti Progressiste Soudanais (PSP) le 13 février 1946 alors que celui de Mamadou Konaté crée le 22 janvier 1946 le Bloc Soudanais rattaché à la SFIO sénégalaise de Lamine Gueye. Le 13 octobre 1946, la Constitution de la IVe République est adoptée en France, créant ainsi l’Union Française. Trois députés Soudanais doivent siéger à l’Assemblée Nationale, ainsi que quatre représentants Soudanais au Conseil de la République.

Le 25 octobre 1946, les Conseils généraux sont créés dans toute l’AOF

Aux élections des Conseillers généraux de 1946-1947, les élus du Cercle de Ségou sont Roger Cordon (secrétaire général de l’Office du Niger), Jean Tricon et Ibrahima Niang (commerçant), Almami Koureissi (chef de Canton de Diagana dans le Macina), Thierno Alassane Bah (médecin à Ségou) et Siriman Mariko (Niono). Le Rassemblement Démocratique Africain (RDA) est créé en octobre 1946 à Bamako, la branche soudanaise est appelée US.RDA et voit la fusion du Bloc Soudanais, du PSP et du Parti Démocratique Soudanais (PDS).

Mais, sous la pression du gouverneur Louveau, Fily Dabo Sissoko reprend vite son autonomie. Ainsi, de 1946 à 1956, soutenu par l’administration coloniale, le PSP remporte toutes les élections nationales. En février 1948, un grand meeting est organisé au stade de Ségou. Les Ségoviens viennent alors écouter les députés Konaté, Ouenzzin Coulibaly et Houphet Boigny.

En juin 1950, Louveau tient à Ségou une grande réunion en présence des notables, anciens combattants et fonctionnaires africains. En 1951, le RDA réalise un bon score à Ségou mais les députés élus au Soudan Français sont toutefois Fily Dabo, Jean Silvandre et Hamadoun Dicko du PSP. Seul Mamadou Konaté est élu sur la liste du RDA.

Mamadou Hachim Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here