23 septembre : Fête d’indépendance du Royaume D’Arabie Saoudite

4

La fête nationale du Royaume d’Arabie Saoudite marque l’anniversaire de l’unification du Royaume en un État souverain par feu le Roi Abdel Aziz Abd Al-Rahman Saoud en 1932. Pour commémorer cette anniversaire, le Royaume d’Arabie saoudite fêtera ses 86 ans de sa réunification le 23 septembre 201 est fêté au Mali comme dans beaucoup d’autres pays musulmans avec ferveur suite aux immenses efforts déployé pour l’expansion de l’Islam et aides accordées à notre pays.

ISIM SCHOOL

Classé Premier dans le domaine de la fourniture d’aide humanitaire et de développement sans distinction à toutes les communautés nécessiteuses dans le monde, le Royaume d’Arabie saoudite a beaucoup contribué à l’amélioration de la condition de vie et au développement de notre pays.

L’Arabie Saoudite a lancé en 2016 la Vision 2030, un programme de réformes ambitieux qui doit permettre à Riyad de diversifier son économie et sortir de sa dépendance au pétrole pour faire un grand saut dans l’économie du XXIe siècle.

La Vision 2030 dirigée par le prince héritier Mohammed ben Salman, a pour objectif de chercher à diversifier l’économie saoudienne fondée principalement sur la rente pétrolière dont l’Arabie Saoudite produit plus de 7 millions de barils par jour. La Vision 2030 se base sur trois piliers fondamentaux : la création d’un fonds souverain d’investissement de 2000 Milliards de dollars, la privatisation de plusieurs établissements publics et le recrutement de nationaux Saoudiens dans le secteur privé, et la promotion du secteur tertiaire à travers le tourisme..

Leadership confirmé dans la géopolitique du monde musulman, le Royaume d’Arabie saoudite, fut la première destination pour son premier séjour à l’étranger du Président américain Donald Trump. Ce qui dénote que le leadership saoudien sous la conduite éclairée du Roi Salman Bin Abdul Aziz Al Saoud, est le canal principal vers le monde musulman. Partenaire privilégié du Mali dans le monde musulman, l’Arabie Saoudite à travers son instrument privilégié, le Fonds saoudien, a renforcé sa politique d’aide au développement avec des financements sous forme de prêts concessionnels, de subventions ou de dons.

Dans le cadre juridique de la coopération, trois accords avaient été déjà signés en 1960 entre notre pays et l’Arabie Saoudite. Il s’agissait d’un accord culturel, d’une convention commerciale et d’un protocole d’accord pour la création d’un Centre d’études et de recherche islamique arabe.

En matière d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, l’Arabie saoudite a accordé une aide financière de 400.000 riyals saoudiens au Centre islamique arabe de Mopti.

Le royaume saoudien a notamment octroyé la somme de 50.000 riyals saoudiens au profit de la bibliothèque de manuscrits Mama Haïdara de Tombouctou.

Dans le cadre de l’aide au bénéfice des refugiés, le gouvernement saoudien a accordé à notre pays une enveloppe de 4 millions de dollars (2 milliards de FCFA). Nous notons aussi 4 millions de dollars US (2 millions pour le PAM, 2 millions pour UNHCR) au profit des déplacés et des refugiés. (2013).

Dans le domaine des infrastructures routières, l’Arabie Saoudite a accordé à notre pays plusieurs appuis financiers dans le cadre de l’exécution et de la réalisation de projets de routes. Il s’agit de la route Sévaré-Gao, du « second pont de Bamako I », « second pont de Bamako II » et de la liaison route district. Le Royaume a octroyé un prêt de 37.5 millions de Riyals Saoudiens (RS), pour le financement de la Route Kayes-Bafoulabe (en cours de réalisation)

Dans le domaine de la santé, la partie saoudienne a accordé à notre pays la somme de 10 millions de riyals pour la lutte contre la propagation de la poliomyélite (Senfaga Bâna).

Dans le domaine religieux, en plus des infrastructures religieuses, et des bourses d’étude, le royaume d’Arabie saoudite. Par rapport au Hadj de cette année 2017, le quota accordé au Mali est révélateur. De 9.000 l’année passée, le Royaume d’Arabie Saoudite a octroyé au Mali pour le pèlerinage 2017 un quota de 13.000 visas

Dans le domaine agricole, le projet de développement intégré aval Manantali (PDIAM) est financé à hauteur de 15,39 milliards de FCFA par le Fonds saoudien pour le développement (FSD), le Fonds koweitien pour le développement (FKA) et l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Le Fonds saoudien participe au programme pour un montant de 4,7 milliards de Fcfa. La totalité du financement a été acquis. Pour le projet de la plaine de Gombo visant à produire par irrigation avec maîtrise totale de l’eau du riz et du sorgho sur un périmètre de 360 ha, le Fonds saoudien intervient dans les financements à hauteur de 2,384 milliards de FCFA. Prêt de 56.25 RS pour Développement du Baní et Sélingué « barrage de Djenné » (phase de préparation).Prêt de 93.75 de RS pour la construction du barrage de Taoussa (phase de préparation).

Sur le plan social : Don de 3 millions de dollars US pour l’achat du riz. Don de 300.000 $US pour le transport et la distribution du riz. D’autres financement sont à retenir entre autres : don de 25.7 millions de dollars US pour le forage de 1519 puits dans toutes les régions du Mali, don de 305.000 dollars US au profit de l’Institut des Hautes Etudes et de Recherche islamiques (Centre Ahmed Baba) de Tombouctou, don de 5.000 carcasses de moutons chaque année, don de 10.000 dollars US pour l’achat de produits en faveur de la Pouponnière de Bamako, Aide d’urgence de 140 tonnes de produits alimentaires divers, de tentes, et des couvertures destinés aux populations victimes des inondations, 2 avions cargos chargés de produits alimentaires et de secours envoyés au profit des déplacés et des nécessiteux.

Le peuple malien tout entier dans la ferveur se joint à son frère en Islam du Royaume d’Arabie Saoudite pour la commémoration de cette fête du 85ème anniversaire de la réunification. Nous comptons sur le soutien indéfectible de nos frères saoudiens pour le bouclage du budget de G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme.

Vive la coopération fraternelle entre le Mali et le Royaume d’Arabie saoudite

Mohamed KIMBIRI Président du Collectif des Associations Musulmanes du Mali

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here