Brouille au sein du parti au pouvoir: Le député Boubacar Sissoko promet de « détruire le RPM » à Kéniéba

9

Suite à la publication de notre article intitulé « Le RPM au bord de l’implosion : Au moins deux députés claquent la porte, plusieurs autres démissions attendues », l’honorable Boubacar Sissoko, élu à Kéniéba dans la région de Kayes, a appelé notre rédaction pour exprimer son mécontentement face à la publication de sa photo pour illustrer cet article.

Car, il ne serait pas concerné par l’article, qui du reste, aurait été écrit sans le rencontrer. Que de balivernes de la part d’un député de déshonneur, à la langue fourchue. Alors qu’il a déclaré son projet de démission à notre reporter, avec document à l’appui, il vient soutenir après, certainement sous la pression, ne l’avoir jamais rencontré. Il y a lieu de faire des clarifications.

Nous persistons et nous maintenons nos informations. Ça ne va pas au sein du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM). Des frustrations nées du choix des candidats du parti pour les prochaines législatives ont fini par éclater au grand jour. Pour preuve, au moins, deux députés ont claqué la porte du parti pour non respect des textes. Il s’agit du député de Kolokani, Ousmane Kouyaté et l’honorable Haïdara Aïssata Haïdara, députée élue à Kéniéba (Kayes). Ces deux députés nous ont tous confirmé leur démission le mardi 25 septembre 2018 dans l’après midi. Selon nos sources, plusieurs autres députés du RPM sont sur le point de démissionner dont le député de Keniéba, Boubacar Sissoko.

De quoi s’agit-il réellement ? Le lundi 24 septembre 2018 dans la nuit, nous apprenons la démission du député RPM de Kolokani, Ousmane Kouyaté. Ainsi, le mardi 25 septembre 2018, nous décidons de rentrer en contact avec le député Ousmane Kouyaté pour avoir d’amples informations sur sa démission. Nous le rencontrons à Hamdallaye ACI 2000, quand il nous présente à ses côtés, un autre député démissionnaire, en la personne de Boubacar Sissoko. Nous avons eu notre entretien avec l’honorable Ousmane Kouyaté ; pendant ce temps, d’autres journalistes se sont joints à nous et pourraient donc témoigner de la présence de Boubacar Sissoko sur place. « J’ai décidé de démissionner du RPM, la notification de la démission a été envoyée le 22 septembre 2018 au secrétaire général du parti.

Ma décision de quitter le RPM est irréversible. Je ne reviendrai pour rien au monde au RPM », a déclaré l’honorable Ousmane Kouyaté. Ensuite, nous décidons d’avoir la réaction de l’honorable Boubacar Sissoko par rapport aux informations qui circulent sur sa « démission ». Honorable député, peut-on en savoir sur les raisons de votre démission ? « Moi-même je suis communicateur, je suis dans un processus, j’attends mes secrétaires généraux pour faire un point de presse. Vous serez invités au point de presse, les secrétaires généraux viennent aujourd’hui.

Je suis là à attendre quelqu’un parce que moi ma démission ne sera pas quelque chose de solitaire, je veux étrangler, je veux détruire le RPM », nous indique l’honorable Boubacar Sissoko, élu dans la circonscription électorale de Kéniéba, non moins enseignant de formation, né le 3 février 1963 à Kassama (Kéniéba). Le député Ousmane Kouyaté, qui était à côté de nous, renchérit à notre endroit: « avez-vous compris le message, monsieur le journaliste ?».

Ce n’est pas tout, c’est l’honorable Boubacar Sissoko qui nous a fait photographier une liste de députés, plus de 15 membres du RPM, qui selon lui ont été « sacrifiés par le RPM ». D’où notre titre : « Au moins deux députés claquent la porte, plusieurs autres démissions attendues ».
Dans la même salle, devant l’honorable Boubacar Sissoko, le député Ousmane Kouyaté a précisé qu’ils sont d’ailleurs deux députés démissionnaires dans la localité de Kéniéba, (Boubacar Sissoko de Kéniéba et Mme Haïdara Aïssata Haïdara).

Cette information ne sera pas démentie par l’honorable Boubacar Sissoko. Après notre rencontre avec les députés Ousmane Kouyaté et Boubacar Sissoko, nous avons décidé d’appeler l’honorable Haïdara Aïssata Haïdara, qui nous a confirmé sa démission du parti, depuis une semaine, dit-elle. « J’ai adhéré volontairement et personne ne m’a donné un franc pour démissionner. J’ai démissionné parce que les procédures ne sont pas respectées, les textes du parti ne sont pas respectés », a précisé l’honorable Haïdara Aïssata Haïdara.

Au regard de tout ce qui précède, le projet de démission de l’honorable Boubacar Sissoko était très claire lorsque nous l’avons rencontré. S’il fait volte face, cela ne concerne que lui est ses camarades, pas Le Républicain, dont les journalistes ont été accusés à tort. « Selon nos sources, plusieurs autres députés du RPM sont sur le point de démissionner dont le député de Keniéba, Boubacar Sisssoko », avions nous écrit.

La photo de l’honorable Boubacar Sissoko se justifie pour illustrer l’article, par ce que son nom est cité parmi les démissionnaires, et lui-même nous a confirmé son projet de démission collective. Nous sommes sérieux au quotidien Le Républicain, et nous nous efforçons d’avoir les preuves de ce que nous avançons, même si elles ne sont pas toujours publiées. Mais si cela convient bien à l’honorable Boubacar Sissoko, nous pourrions publier son entretien avec nous et la liste de députés prochainement démissionnaires, mise à notre disposition par ses soins. A bon entendeur, salut !

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here