Apres la lettre de cadrage d’IBK : Le Gouvernement SBM II dans l’obligation de résultats !

18

C’est parti pour un second et ultime mandat pour IBK réélu avec un score de 67,16% des suffrages valablement exprimés au sortir du scrutin du 12 août dernier. Ce second mandat est celui de toutes les attentes pour le Gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga, avec la Lettre de cadrage qui lui a été donnée par le Président de la République. Dès lors, pas de répit pour les membres du Gouvernement.

Après sa réélection à la tête du Mali pour les 5 prochaines années à venir, IBK a tracé les lignes de conduite pour son Gouvernement. La Lettre de cadrage ainsi tracée prend en compte les préoccupations majeures des Maliens. Il s’agit, notamment, de la mise en route de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, la relance économique et sociale ; de l’accélération du processus de retour de la paix et la stabilité sociale,...

Les membres du Gouvernement est tenu chacun en ce qui lui concerne, sont tenus à traduire en actes concrets la teneur de cette Lettre de cadrage du Chef de l’Etat. Ce qui dénote que la récréation est terminée pour l’équipe de SBM. Alors, place au travail pour combler aux nombreuses les attentes des Maliens en termes de demandes sociales. Car, tout est urgent dans le Mali actuel : sécurité, santé, éducation, cohésion sociale, etc. Le Peuple place son espoir en ce Gouvernement à sortir le pays de l’impasse actuelle.

Pour ce faire, les Ministres n’ont pas droit à l’erreur. Chacun sera apprécié en fonction de son rendement, fini la complaisance.

Certains Ministres ont annoncé de multiplier les sorties sur le terrain. Qui pour des prises de contact avec leurs services centraux, qui pour poursuivre les chantiers entamés par leurs prédécesseurs.

Les populations apprécient à sa juste valeur ces sorties ministérielles. A ce propos, des citoyens expriment leurs sentiments :

«La Lettre de cadrage du Président de la République est une boussole pour chaque Ministre. Finit les tournures en rond, il faut aller droit au but. L’objectif recherché étant de satisfaire aux demandes sociales. Pour donner un cachet particulier à ses actions, chacun doit donner le meilleur de lui-même. Telle demeure la mission assignée à chaque membre du Gouvernement ». Ces propos sont d’un citoyen lambda ayant requis l’anonymat.

«Nous suivons comme du lait sur le feu les actions gouvernementales. Que les membres de l’équipe SBM sachent que le Peuple attend beaucoup d’eux. Seul compte le travail. Les affinités sociopolitiques sont révolues. Il faut être à la hauteur des attentes pour insuffler une nouvelle dynamique à l’action gouvernementale et cela dans ses domaines respectifs. C’est la condition sine qua non pour se faire maintenir dans son poste», dit un observateur de la scène politique nationale.

Le Gouvernement actuel est celui de toutes les attentes. Car, le Peuple malien a trop enduré de la crise politico sécuritaire. Pour cicatriser les plaies laissées béantes par la crise. Pour venir à bout de celle-ci (crise), chacun doit traduire en actes concrets la présente Lettre de cadrage.

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here