Pour la propreté de Bamako : Le Mouvement Mali Dambé sollicite une journée de salubrité nationale

5

Agacés par le niveau élevé d’insalubrité de la ville de Bamako, des jeunes appellent à une prise de conscience et sollicitent, même, à ce que les autorités instituent une journée de grand ménage à l’échelle national.

«La ville de Bamako est trop sale. Il faut un engagement citoyen et une prise de conscience. Nous voulons qu’on s’inspire de l’exemple du Rwanda et du Ghana pour rendre non seulement la capitale très propre mais étendre cela sur l’ensemble des grandes villes du pays», a indiqué Bouba Fané, Responsable du Mouvement Mali Dambé(MMD), le mercredi 26 septembre dernier, au cours d’un point de presse consacrant le lancement de l’initiative au palais de la Culture Amadou Hampaté Bah.

Pour cette rencontre avec la presse, Bouba Fané était accompagné de Cheickné Bathily, membre du MMD, de Sekouba Fofana, Représentant du parti UDD en France, de Harouna Bakayoko, l’association Siguida Nièta de Faladiè et de Youba Ibrahim Konaté.

Créée pour promouvoir l’accès à l’eau potable, l’assainissement, la santé et l’hygiène pour un meilleur cadre de vie pour tous, le Mouvement Mali Dambé en marche, pour relever le défi de l’insalubrité propose à ce qu’on institue chaque 1er dimanche de chaque mois, une journée de nettoyage à tous les niveaux.

«Il faut que chaque Malien accepte de prendre son balai et nettoie devant sa porte. Tant que le citoyen lui-même n’est pas engagé aucune structure ne pourra rendre Bamako propre», estime M. Fané qui pense que si le Président de la République prend son balai pour nettoyer devant sa porte, les membres du Gouvernement vont le suivre et ainsi de suite.

A l’en croire, le lancement de cette initiative s’inscrit dans le cadre des festivités de la célébration du 22 septembre 2018. Aussi, ajoute-t-il, une façon de montrer son patriotisme contrairement à ceux qui appellent à brûler le pays.

Cette initiative renforce la politique voulue par le Président IBK, remarque Sekouba Fofana qui, selon lui, dans ce sens-là, il est important de s’inspirer des approches des différents pays comme le Rwanda. Même constat du côté de Harouna Bakayoko qui pense que le tout ira d’une prise de conscience des jeunes pour faire valoir leur potentialité. «Unissons-nous et donnons-nous la main, le défi sera relevé», a-t-il proposé.

Dans cette démarche, les Responsables du mouvement Mali Dambé affirment avoir obtenu le soutien de certains opérateurs économiques qui leur ont garanti des camions pour évacuation des ordures. En plus de l’assainissement, selon eux, une vaste campagne de sensibilisation des populations pour un changement de comportement sera engagée à travers des leaders religieux et d’opinions de la place.

Forts des expériences dans le domaine de l’assainissement, les conférenciers ont estimé que l’objectif recherché est la réalisation d’un nouveau Mali avec des bons citoyens.

Ousmane MORBA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here