Primature : Soumeylou Boubeye MAïGA reçoit EDEM Kodjo

13

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a reçu, hier à la Primature, l’ancien secrétaire général de l’OUA et ex Premier ministre togolais, Edem Kodjo. L’hôte de marque, accompagné notamment de l’ancien ministre Adama Samassékou, était venu exposer au chef du gouvernement les tenants et aboutissants du «projet fédéraliste» dont il sera question, aujourd’hui au Mémorial Modibo Keïta, lors d’une conférence organisée par le Mouvement fédéraliste panafricain du Mali.

L’initiative vise à préparer les pays de la sous-région en vue de leur participation au pré-congrès fédéraliste panafricain qui se tiendra du 8 au 13 décembre prochain à Accra (Ghana).

Ce projet fédéraliste, jugé important par Edem Kodjo, vise à construire non pas ‘’l’Union africaine des peuples’’, mais à sensibiliser ‘’les peuples à un objectif fondamental qui est l’Unité africaine’’.

«C’est notre raison d’être et à laquelle nous ne saurons jamais renoncer », a-t-il indiqué, rappelant les efforts consentis depuis trois ans pour y parvenir : la création des structures et des pré-structures. «Tout cela sera confirmé et organisé lors de la rencontre que l’on aura à Accra», a-t-il annoncé.

C’est d’ailleurs en vue de mieux préparer les pays de la sous-région à une participation de qualité à la rencontre d’Accra, que le comité national provisoire du Mali du Mouvement fédéraliste panafricain organise, aujourd’hui, une grande conférence dont le thème est «l’Unité africaine : Comment renouer avec les idéaux des Pères fondateurs et créer les conditions pratiques pour remobiliser autour de cet impératif ?». Sur ce thème, Edem Kodjo entretiendra le parterre des intellectuels et des représentants des Comités nationaux provisoires des différents Etats africains.

Cette rencontre servira également de tremplin pour le lancement de la caravane panafricaine des jeunes qui convergera vers le Ghana à l’occasion du 60è anniversaire de la « conférence des peuples d’Afrique », initiée par l’ancien président Kwame Nkrumah. «Nous reprenons le flambeau et nous continuerons cette tâche jusqu’au bout», a assuré Edem Kodjo, précisant que la flamme doit être communiquée aux « jeunes qui, de plus en plus, pensent que leur avenir est ailleurs ». Alors que ces jeunes, a-t-il poursuivi, ont le plus beau continent où il y a toutes les ressources (humaines, agricoles, minières…). « L’Afrique a tout pour réussir, alors il faut que désormais nous donnions davantage d’initiatives aux jeunes », a estimé l’ancien Premier ministre togolais.

Il a, par ailleurs, salué «l’accueil fantastique» à lui réservé par Soumeylou Boubèye Maïga. «C’est d’ailleurs prêcher à un converti que d’essayer de lui exposer ce genre de problème», a ironisé Edem Kodjo, se réjouissant de l’adhésion des autorités maliennes à cette initiative fédéraliste.

Issa DEMBéLé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here