Atelier régional de l’Organisation Mondiale des Douanes à Bamako : Un choix qui confirme le sérieux de l’Administration des douanes du Mali !

6

S’est tenue à l’hôtel El Farouk de Bamako du 24 au 26 septembre, la 8ème édition de l’atelier régional des gestionnaires de formations et des ressources humaines de la région OMD (Organisation Mondiale des Douanes) -AOC (Afrique de l’Ouest Occidentale). L’évènement présidé par le Directeur Général des Douanes du Mali, l’Inspecteur Général des douanes Aly Coulibaly a enregistré la présence du représentant du secrétaire général de l’OMD, du directeur du bureau régional de renforcement des capacités de la Région OMD-AOC, des chefs des centres régionaux et de plusieurs autres personnalités du monde de l’Economie et des Finances.

« De l’élaboration à la mise en œuvre effective des outils modernes de gestion des ressources humaines et de formation : pratiques défis et opportunités pour les administrations des Douanes de l’Afrique Occidentale et Centrale » tel était le thème central de cette rencontre.

Dans son intervention le DGD Coulibaly dira que le choix de ce thème d’actualité est d’une pertinence indiscutable. Par le choix de ce thème, dit-il, la vice-présidence de la Région et l’Organisation Mondiale des Douanes a voulu, au regard des obligations de résultats et de performances assignées aux administrations des douanes dans un contexte international marqué par de nombreux défis, faire les bonnes pratiques, en matière d’amélioration de la gestion des ressources humaines, une gage de réussite.

Selon lui, face aux différents enjeux et pour être aux rendez-vous des douanes du 21ème siècle, les administrations des pays de notre sous-région doivent s’engager et s’appuyer sur un processus de modernisation visant les structures, les procédures mais surtout les ressources humaines.

« En ce qui concerne les douanes maliennes, elles ont prévu dans leur plan stratégique 2016-2019, une composante importante sur l’amélioration de la gestion des ressources humaines, consistant à la gestion prévisionnelle des Effectifs, des Emplois et des Compétences (GPEEC) » a-t-il déclaré, tout en soulignant que ce choix stratégique était autant justifié que des écarts existaient entre les pratiques en GRH et les normes internationales.

Par ailleurs, l’occasion a été opportune pour le Directeur général des douanes du Mali de remercier l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) à travers la coopération Suisse pour toute l’assistance et l’accompagnement dont les douanes du Mali ont bénéficié depuis 2016, dans le cadre d’un projet de modernisation GRH (Gestion des Ressources Humaines). Et de fonder l’espoir que de cet atelier sortiront des recommandations pertinentes pour améliorer la gestion des ressources humaines et la conduite du changement, il a précisé que les ateliers statutaires des gestionnaires de formation et des ressources humaines constitue un cadre idéal pour concrétiser le partage des expériences.

A l’issue de ces deux jours de travaux intenses sept grandes recommandations ont été dégagées pour l’atteinte des résultats escomptés.

Ainsi, il a été recommandé l’élaboration et la mise en place d’un cursus de formation destiné au personnel en charge de la formation et de GRH, l’instauration d’un système de déploiement de personnel en charge de formation et de GRH et la mise en œuvre d’un mécanisme de spécialisation et de motivation pécuniaire, professionnel et matériel en vue de valoriser les fonctions de formation et de GRH.

En plus, il a été recommandé de faire recours aux experts de la région pour les besoins en renforcement de capacités en matière de GRH. Tout autant, l’atelier a recommandé de tirer profit des expériences réussies dans la région en matière de gestion automatisée des ressources humaines ainsi que l’identification des besoins de formation du personnel des administrations sur la base de l’appréciation de compétence avant la tenue du 9ème atelier.

La dernière recommandation formulée par l’atelier a été le développement des compétences des administrations douanières en matière de gestion de projet pour la réussite des projets de réforme et de modernisation des administrations des douanes de la région.

A la lumière de tout ce qui précède l’on peut dire que l’Organisation Mondiale des Douanes au niveau de notre sous-région a bien eu raison de porter son choix sur le Mali pour abriter cet atelier. Cela au regard du sérieux qui caractérise le domaine de la formation et de la gestion des ressources humaines sous l’égide de l’actuel Directeur Général des Douanes du Mali, l’Inspecteur Général Aly Coulibaly.

Par Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here