Mali-Météo : Les activités à mi-parcours satisfaisantes

4

Les administrateurs de l’Agence nationale de la météorologie (Mali-Météo) ont tenu, le jeudi 27 septembre dernier, la 11ème session à mi-parcours 2018 de leur Conseil d’administration. C’était dans la salle de conférence de ladite structure sur la route de l’aéroport, sous la présidence du nouveau ministre des Transports, Zoumana Mory Coulibaly, président du Conseil d’administration (PCA), en présence du Directeur général de Mali-Météo, Djibrila A. Maiga.

Cette session à mi-parcours de l’Agence nationale de la météorologie visait essentiellement à faire le point de l’état d’exécution des actions planifiées, lors de la session ordinaire de décembre 2017.

Parmi ces points on peut noter entre autres : le renforcement des infrastructures météorologiques de base ; la poursuite des opérations de pluies provoquées et l’assistance au monde rural ; l’amélioration et la diffusion de prévisions météorologiques pour la planification et la conduite des différentes activités socio-économiques, ainsi que la prévision des risques de catastrophes d’origine hydrométéorologique ; l’amélioration du réseau de communication et de diffusion de l’information météorologique et climatique au public.

Le ministre des Transports, dans son discours d’ouverture des travaux, a signalé que face à la fréquentation et à l’intensité des phénomènes météorologiques et à la forte demande en informations météorologiques et climatologiques, son département a soumis à l’examen du Conseil des ministres, le plan de développement de la météorologie à l’horizon 2027 et son plan d’actions 2018-2022. Ce qui, selon lui, est un puissant outil de planification et d’aide à la prise de décisions.

Ces actions envisagées touchent les secteurs vitaux de notre économie, tels que l’agriculture, la santé, les transports, l’énergie, les ressources en eau, a-t-il ajouté, avant d’inviter la Direction générale de Mali-Météo à inscrire ses actions dans la dynamique de maintenir notre pays au rang des nations citées en exemple dans le domaine des applications météorologiques.

Selon le Directeur général de Mali-Météo, d’une manière générale les activités se sont déroulées normalement. En début de saison de pluies, sa direction a fait une prévision saisonnière et au cours de ladite prévision saisonnière il a été indiqué que la saison de pluie connaitra un léger retard, après il y aura suffisamment de pluies qui provoqueront des inondations et la saison finira un peu plus tard. A ce jour la saison de pluies se passe très bien et nous pouvons espérer à une bonne position agricole, a rassuré Djibrila A. Maiga. « Toutes ces indications, nous les avions prévues à Mali-Météo, c’est ça notre satisfaction qui est en train de se réaliser », a-t-il poursuivi.

A côté de ces réalisations, le DG a aussi cité quelques difficultés à savoir : l’insuffisance de l’équipement, des ressources qualifiées. Le budget s’élève à plus de 5 milliards de FCFA avec un taux d’exécution de 30% au 30 juin 2018.

Rappelons que cette session a permis aux administrateurs de Mali-Météo d’examiner le procès-verbal, l’état d’exécution des recommandations de la précédente session et le rapport d’activités, au 31 décembre 2017 ; l’état d’exécution des activités et l’état d’exécution du programme d’investissement au 30 juin 2018.

AMTouré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here