Pour plus de 3 milliards de factures impayées : Le spectre d’une pénurie de gaz butane plane sur la ville de Bamako

8

Face au refus du gouvernement de payer les factures impayées dans le cadre de subventions de gaz qui s’élèvent à 3 584 354 000 de FCFA, le groupement des professionnels du gaz domestique au Mali menace de cesser d’approvisionner le marché à compter du 05 octobre 2018.

Pour éviter que le prix du gaz domestique ne prenne l’ascenseur au Mali, le gouvernement a décidé d’endosser une partie des charges afin de permettre aux populations maliennes d’avoir du gaz à moindre coût. C’est dans ce cadre qu’un accord a été conclu entre le gouvernement et le groupement des professionnels de gaz domestique au Mali. À travers cet accord, le gouvernement subventionne le gaz pour soulager les populations.

Dans une correspondance adressée au ministre de l’Economie et des Finances, le groupement des professionnels du gaz domestique, composé de trois sociétés (SODIGAZ, FASOGAZ et SIGAZ), interpelle le gouvernement sur la situation des subventions.

À la suite d’un courrier qui a été transmis à la date du 10 septembre 2018, faisant état du retard accusé sur le règlement des subventions, le groupement a informé le ministre Boubou Cissé que «si aucune disposition n’est prise d’une manière urgente, ils seront dans l’incapacité totale d’approvisionner le marché à compter du 05 octobre 2018».

Le groupement réclame le payement d’un montant total de factures impayées s’élevant à 3 584 354 000 y compris les crédits non engagés pour faute de budget disponible à cet effet. Cette situation perdure depuis le mois de mars 2018.

Face à cette situation très difficile mais récurrente, le groupement souhaite la mise en place d’un mécanisme de prise en charge de la subvention d’une manière indépendante du budget national, comme c’est le cas dans presque tous les pays de la sous-région.

Wassolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here