Renforcement des capacités : Les douaniers d’Afrique de l’Ouest en conclave à Bamako

6

Sous la présidence du Directeur général des douanes maliennes, Aly Coulibaly, a eu lieu le 8ème atelier régional des gestionnaires de formation et des ressources humaines de la région organisation mondiale des douanes de l’Afrique de l’Ouest. C’était le lundi 24 septembre 2018, à l’hôtel El Farouk.

D’acteurs incontournables dudit secteur ont massivement répondu présent à cette rencontre dont le thème fut: > Partant de là, Tafili EBNEGER, directeur du bureau régional de renforcement des capacités de la région de l’OMD pour l’Afrique occidentale et centrale, a tout d’abord témoigné sa reconnaissance aux plus hautes autorités maliennes pour leur hospitalité et leur spontanéité pour l’organisation. À ses dires, les défis auxquels font face nos administrations sont énormes et multiples. Au traditionnel défi de mobilisation des recettes pour le trésor public viennent s’ajouter ceux de la facilitation des échanges pour la compétitivité de nos économies et de la protection de notre société et de nos États contre la recrudescence de la criminalité transnationale organisée, la fraude, la violation des droits de propriété intellectuelle et le terrorisme. Et pour relever les défis, il dira que la réforme et la modernisation de la GRH et la personnalisation durable du personnel de nos administrations douanières deviennent un chantier incontournable et promenant. Et pour finir, EBNEGER a ajouté que les responsables de la GRH constituent un maillon indispensable dans la chaîne d’efforts qui doivent hisser les administrations au podium de la performance et permettre ainsi à nos pays de tirer le meilleur profit de la mondialisation et de l’essor du commerce international.

Quant au directeur général des douanes du Mali, Aly Coulibaly, après avoir souhaité la bienvenue à ses homologues étrangers, il a poursuivi son intervention en disant que face aux différents enjeux et pour être au rendez-vous des douanes du 21ème siècle, les administrations de la sous-région doivent s’engager et s’appuyer sur un processus de modernisation visant les structures, les procédures mais surtout les ressources humaines. En ce qui concerne les douanes maliennes, elles ont prévu dans leur plan stratégique 2016-2019 une composante importante sur l’amélioration de la gestion des ressources humaines, consistant à la gestion prévisionnelle des effectifs des emplois et des compétences (GPEEC).

Selon le DG des douanes du Mali, il s’agit de clarifier que ce choix stratégique était justifié que des écarts existaient entre les pratiques en GRH et les normes internationales. Ainsi, les ateliers statutaires des gestionnaires de formation et des ressources humaines de la sous-région constituent un cadre idéal pour concrétiser le partage des expériences.

Durant les trois jours de cet atelier, d’autres sous-thèmes ont été débattus dont :

– Quels profils des personnes pour la GRH et la formation pour accompagner les initiatives de modernisation de la GRH au niveau des administrations des douanes de la région AOC ?

– Vers une gestion performante des ressources humaines par les administrations des douanes de la région AOC ;

– Quelles stratégies de formation pour permettre aux douanes de la région de développer des compétences techniques et managériales, leur permettant de piloter les réformes et accomplir leurs missions avec efficacité ?

Adams TRAORE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here