Agenda politique : Moussa Mara sur plusieurs fronts

4

Depuis sa présence à l’investiture d’IBK, l’ancien Premier Ministre n’a de cesse d’attirer les curiosités et de faire parler de lui. Du gouvernement au plateau de TV5, il tenté de re-émerger en commune 4 et multiplie les sorties médiatiques.

Lorsque les caméras de l’ORTM l’ont montré au Palais de la Culture durant l’investiture du président de la République, beaucoup se demandaient sans doute ce qu’il y faisait. Moussa Mara était en effet dans son rôle car il s’agissait d’honorer son titre d’ancien PM du Mali. Il le doit d’ailleurs à IBK qui avait tant misé en son temps sur la jeunesse. S’y ajoute que son parti siège désormais à la Cité Administrative à travers notamment Moustapha Mohamed Sidibé jeune expert-comptable de 42 ans au département de l’habitat et cadre de YELEMA à Sikasso.

Quant au numéro 1 du parti, l’ancien PM, il revient d’un périple en France dans le cadre de remerciements aux compatriotes ayant soutenu sa coalition à la présidentielle. Auparavant, depuis le plateau des confrères de TV5-Monde, Moussa Mara a brossé l’actualité nationale et estime que la présidentielle est derrière. Il a par conséquent appelé Soumaila Cissé à mettre fin aux manifestations, une sortie qui lui a coûté des critiques acerbes de la part du président des jeunes de l’URD. Le deuxième Premier ministre d’IBK a précisé par ailleurs ne pas être de l’opposition et réfute en même temps toute appartenance à la majorité tout en appelant le pouvoir à une inclusivité des forces vives du Mali.

Ce que l’ex-ministre de la ville ne dit pas, par contre, c’est qu’il pointe le nez à nouveau pour un mandat parlementaire. Il fut le premier à évoquer sur un média étranger l’éventualité d’un report suite au cadre de concertations des partis et l’administration territoriale.

Les électeurs de la Commune 4 seront donc les cibles de celui qui s’était annoncé pour la conquête de la mairie du Disctrict de Bamako. Les régionales ayant pris du temps à se réaliser, l’Assemblée Nationale est subitement devenue son défi de l’heure. Son colistier Moussa Bakayoko a ébruité la nouvelle sur son compte Facebook alors que Mara se retient encore de l’officialiser. C’est donc un gros morceau que les prétendants déjà déclarés aux sièges parlementaires devront affronter.

Idrissa Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here