Mémorial Lamine Touré : Un père du judo malien à l’honneur

5

La Fédération malienne de judo et jiu-jitsu a organisé la première édition du Mémorial Lamine Touré, samedi 29 septembre, dans la salle de basket de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS). Feu Lamine Touré est le premier Malien à remporter une médaille d’or lors de la première édition des Jeux Africains à Brazzaville en 1965. Symbolique, « Lamine judo », comme l’appelait ses amis, est décédé en septembre 2015 alors que la 11è édition qui correspondait au cinquantenaire de la compétition battait son plein … à Brazzaville.

La première édition du Mémorial Lamine Touré a regroupé 84 athlètes en présence de plusieurs personnalités du judo malien, dont le président de la fédération, Amadou Traoré. La famille Touré était également présente en grand nombre, notamment Naïny Touré, ambassadeur du Mali en Algérie, Gaoussou Touré et le ministre Tiéman Hubert Coulibaly.

Les judokas se sont affrontés en 13 différentes catégories féminines et masculines et ont produit du spectacle à la hauteur de l’évènement.

Le clou du Mémorial aura été la remise des motos Djakarta à Douga Théra du centre René Canwel et Djénéba Konitio du GMS. Le premier a remporté la finale de -60kg devant Badra Ali Yaffa du stade Modibo Keïta tandis que la seconde a dominé Kadiatou Diarra de Magnabougou dans la finale de -48kg. Une politique de la Fédération malienne de judo et jiu-jitsu qui consiste à démarrer les récompenses par les jeunes.

Présent à la compétition, Sadian Cissé a qualifié la soirée de magnifique. «On l’appelait Lamine judo. Il était un grand judoka et l’un des premiers médaillés d’or du Mali. Lamine était mon promotionnaire à l’école et dans le sport. Il faisait le judo et moi, je pratiquais le football », a indiqué l’ancien capitaine du Djoliba, les larmes aux yeux, ajoutant qu’il garde une très belle image du défunt ainsi qu’une bonne impression de la célébration d’anciens sportifs ayant donné tout leur âme au sport malien».

Le vice-président de la Fédération malienne de judo et jiu-jitsu, le colonel Abdoulaye Keïta, a retenu pour sa part une réussite de la fête à la hauteur du sacrifice consenti par Lamine Touré. Et d’ajouter que la Fédération prépare les jeunes à devenir les socles du judo pour que dans les jours à venir, le judo malien puisse atteindre le firmament et décrocher plusieurs médailles d’or africain et mondial.

Ousmane CAMARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here