Emploi : Les syndicalistes de l’ANPE outillés !

8

Pour renforcer les capacités des membres du bureau dans la maîtrise des textes des missions dévolues aux responsables syndicaux et le maintien d’un bon climat social au sein de l’entreprise, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) a organisé du 2 au 4 octobre 2018, un atelier de formation des membres de son comité syndical. Une quarantaine de syndicalistes seront formés.

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta, a présidé, le 2 octobre 2018, l’atelier de formation des membres du comité syndical de l’ANPE sur le thème : “La maîtrise des textes régissant les missions des responsables syndicaux”. On y notait la présence du directeur général de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock.

La formation va permettre aux participants de connaître l’ensemble des textes régissant les responsables syndicaux, de maîtriser les textes réglementaires régissant la vie au sein de l’entreprise et de créer un climat de solidarité, d’entente et de complémentarité entre les travailleurs.

Le MJECC a rappelé que l’histoire récente du Mali a montré le rôle combien déterminant des syndicalistes dans l’avènement de la démocratie et du pluralisme dans notre pays.

Le ministre Koïta dira que la maîtrise des textes fondamentaux est un préalable pour un syndicalisme responsable et efficace. Et d’ajouter que la formation des délégués est cruciale en termes de compétences, de confiance, de militantisme, de démocratie syndicale.

“Le syndicat ne peut mener une négociation constructive sans disposer des compétences et la confiance nécessaires pour leurs adhérents, donc la formation syndicale peut être considérée comme essentielle et un enjeu majeur pour que le syndicat puisse atteindre ses objectifs. Les syndicats sont également des acteurs indispensables du dialogue social dans une entreprise”, a-t-il souligné.

M. Koïta a expliqué que le dialogue social a pour mission de favoriser le consensus entre la direction et le personnel, de permettre une meilleure cohésion et de développer les sentiments d’appartenance et de loyauté, chacun ayant conscience de ses missions propres, de ses droits et de ses devoirs.

Pour le secrétaire général du comité syndical de l’ANPE, cet atelier permettra non seulement de créer et de maintenir de bons rapports entre les dirigeants sociaux et les travailleurs mais aussi favoriser la croissance et la pérennisation de l’entreprise.

Cheick Hassane

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here