Législatives 2018 : “J’ai été approché par Yéléma mais d’autres acteurs veulent aller avec moi”, Assane Sidibé dixit

3

Lors d’une Assemblée Générale tenue lundi soir, l’actuel pensionnaire de la maire de la Commune IV a officialisé sa candidature. Il ira au nom de la plateforme “Sauvons le Mali” en attendant de se prononcer sur l’alliance qui le soutiendra !

Dans la foulée des élections législatives prévues dans un mois, le 3ème maire adjoint Assane Sidibé sera tête de liste pour la Commune IV. Toujours au compte de la société civile, il compte défendre les couleurs de Sauvonsle Mali. Il lavait fait pareil en 2015 alors qu’il briguait la mairie basée à Lafiabougou.

Sous les couleurs de son association citoyenne le CAV, il a intégré la municipalité. En 2 ans, ses actions l’ont conduit à être encore plus prisé et proche des populations. Ce qui a conduit à des appels à candidature depuis son engagement lors de la révision constitutionnelle. Assane Sidibé et des camarades mettaient ainsi sur pied Sauvons le Mali. Mettre fin à la gestion politique de la cité reste sa principale préoccupation. Il l’a donc dit lors de l’AG dans son fief à Lafiabougou qu’il ira à la députation.

La mauvaise gestion des sortants est à dénoncer et il faut aller delà du cadre des associations pour prendre les choses en main. Il a aussi confié ne pas encore avoir choisi, l’allié qui va boucler sa liste en ces termes : “J’ai été approché par Yéléma mais d’autres acteurs veulent aller avec moi. De l’Asma à l’Adéma, personne n’a manqué l’occasion de le faire savoir. Tout ce que je sais, c’est que j’irai bien aux législatives au compte de la Commune IV” a lancé Assane devant un public convaincu.

Pour l’heure, il continue d’occuper le terrain avec une sortie à Sébénikoro, Tchétchénie ainsi que Lassa pour implanter des forages.il ne compte plus laisser d’autres politiciens se réclamer des œuvres qu’il a entreprises.

Le maire en charge du foncier a confié que le dépotoir face au cimetière relevant de sa municipalité. Il dépend du District de Bamako et du mouvement qui ont signé 9 milliards avec Ozone. Pour le candidat au Parlement, Ozone n’est pas la solution indiquée pour faire face au défi de la salubrité. Dans les jours à venir, il entend donner de la voix dans sa commune pour faire gagner la liste que conduira Sauvons le mali.

Propos recueillis par Idrissa Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here