Accueil triomphal pour IBK : Mauvais casting

9

Utiliser les scolaires des écoles publiques dans un débat médiatique. Qui nous prendra au sérieux ? Un retour d’une visite pour un simple plaisir, la réponse à la diaspora malienne à New York est mal choisie et sied mal au contexte.

La réponse des partisans, d’IBK face aux huées de New York et de Paris, ils le qualifiaient de «voleur» et de « dictateur ». Selon nos sources, une enveloppe de 30 millions ont été déboursés par les « pros » afin d’organiser cet accueil. C’est ainsi que des consignes ont été données pour faire sortir les élèves des certaines écoles publiques pour la circonstance. Pour rappel, la même comédie a été faite en septembre 2014, lors du retour d’IBK de la Chine pour des promesses chinoises. C’est, donc, une réponse que les pros IBK veulent donner à ceux qui estiment qu’il n’est pas légitime et qu’il n’est pas le Président des Maliens.

Pour montrer que les Maliens l’adoraient, il suffit de sortir l’argent non? Et l’argent sortait comme si ça ne se fabriquait pas. Mais qu’à cela ne tienne ; car, cet accueil circonstanciel ne semble pas suffisant pour changer la position des Maliens de l’extérieur sur le fait que votre mentor est nommé et non élu. Au contraire, ça incite les autres dans d’autres pays à faire de même. Les Maliens demandent seulement la bonne gouvernance ; car, IBK fait face aujourd’hui à des crises majeures dont la résolution demande une diligence pour éviter le chaos. Il est fortement interpelléparses concitoyens sur, entre autres les revendications des Magistrats, la situation des Agents de santé et des Enseignants pour ne citer que ceux-ci. L’opposition réclame sa victoire ou, à défaut, veut avoir du Gouvernement toutes les garanties de transparence pour les législatives.

Mahamadou Yattara : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here