Faladie-Banakabougou : Des jeunes voulaient brûler le centre d’état civil

12

Mardi, 3 octobre, certains jeunes de Banakabougou, supposés soutenir Moustapha Fomba, maire radié par le ministère en charge de la Décentralisation se sont retrouvés devant le centre municipale de Faladiè-Banakabougou. Très en colère, ils ont brûlé des pneus au sein de la mairie.

Opposés contre la révocation du maire sortant Moustapha Fomba, certains jeunes de la Commune VI du district ont tenté de saccager ou de brûler le Centre d’état secondaire d’état civil de Faladiè-Banakabougou avec des pneus et de l’essence. Mais peu de temps avant l’arrivée des forces de l’ordre, les partisans du maire rentrant, Bakary Dembélé dit Pablo, se sont opposés aux manifestants.

« La passation de pouvoir devrait se faire ce matin, mais certains jeunes du quartier dirigés par le petit frère du maire sortant, ont mené des actions pour troubler la passation. Ils ont tenté de brûler la mairie. Les jeunes de Banakabougou et partisans du maire rentrant ont répliqué. Heureusement, il n’y a pas eu de blessé et le maintien de l’ordre est venu maîtriser la situation» , explique Arouna Traoré, un jeune du quartier

Bakary Dembélé, maire-délégué à Banakabougou-Faldié a indiqué que, c’est par arrêté N° 0015/M.CVI-DB suivant son article 1 que les membres du Conseil communal sont autorisés à exercer les fonctions d’officier d’état civil par délégation dans les différents centres secondaires d’état civil de ladite Commune.

« Nous sommes conseillers municipaux du parti Adema, mais le maire sortant Moustapha Fomba a refusé de laisser la chaise.On lui a demandé de venir effectuer la passation. Malheureusement, il n’est pas venu, mais le superviseur, Baba Sanou, a finalement passé le service à moi. Ensuite, ses partisans sont venus nous demander de déguerpir et le personnel de la mairie a essayé de les convaincre, mais ils ont refusé de céder. Ainsi, nous avons fait appel aux forces de sécurité. C’est en ce moment qu’ils se sont dispersés », a-t-il précisé.
Mamadou Sangaré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here