Forte représentativité des femmes dans des instances électives : Le projet le PAF pour exaucer le vœu des femmes maliennes

1

Contribuer à l’amélioration de la représentativité des femmes au niveau du Parlement lors des élections législatives de 2018 et dans les Directoires des partis politiques ; renforcer l’équité de genre à travers l’amélioration de la participation politique des femmes dans les instances électives et les sphères de prise de décision sont entre autres les objectifs de ce projet d’amélioration de la représentativité des femmes au niveau des instances électives et de prise de décisions initié par Enda Tiers monde, Enda Mali, Enda Diapol et financé par la Délégation de L’Union Européenne. Le projet a été lancé le Mercredi 03 Octobre 2018 à Maeva palace devant les responsables des structures concernées, des partenaires techniques et financiers. C’était devant un parterre de femmes engagées à faire basculer la tendance.

Incontournables mobilisatrices de foule lors des différentes campagnes électorales, les femmes maliennes ne récoltent pas toujours les résultats des inlassables travaux exécutés. Elles ont du mal à pointer le bout de leur nez et à se faire une place de choix sur les listes des différents partis politiques dominées par les hommes. C’est dans le but de renverser cette tendance qu’Enda Mali sous la conduite de la structure mère Enda Tiers Monde et Enda Diapol ont initié ce projet. Le représentant de la Délégation de l’Union Européenne au Mali Géza Strammer a, dans ses propos, exprimé le bien fondé du projet qu’ils ont financé qui permettra, selon lui, d’améliorer la participation politique des femmes dans les instances électives et les sphères de prise de décision des femmes maliennes. Il a noté que de tels projets ont toujours été financés par l’Union Européenne et que la consolidation de la démocratie et la protection du genre et la lutte contre les violences basées sur le genre sont au cœur de la politique de l’UE. Selon le secrétaire exécutif d’Enda Tiers Monde Moussa M’Baye, ce projet sera une belle occasion afin de donner à la femme malienne toute la place qu’elle occupe. Il a rappelé les différents obstacles auxquels les femmes maliennes font face tout en rassurant que ce projet sera une chance pour elles afin de les surmonter. Mme Rokiatou Sylla le chef du projet a épluché le projet d’amélioration de la représentativité des femmes au niveau des instances électives et de prise de décision qui est d’une durée de deux ans et concerne le District de Bamako et les régions de Kayes et Sikasso. Mme Haidara Bernadette Keita la représentante du ministre de la promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a dans ses propos fait ressortir les énormes luttes entamées par sa structure pour la cause des femmes maliennes. Elle a mis l’accent sur les progrès et sur les défis à relever tout en signalant que ce projet rentre dans ce cadre et que l’accompagnement du ministère ne fera jamais défaut. Mme Haidara a fait savoir que les élections législatives qui se pointent à l’horizon seront une meilleure opportunité pour les femmes maliennes de mettre en pratique le projet en raflant des sièges au sein de l’hémicycle.

Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here