58e anniversaire de la police: le 10ème arrondissement ouvre ses portes

4

À l’occasion de la commémoration du 58e anniversaire de la création de la police nationale, le commissariat du 10ème arrondissement du district de Bamako a organisé, hier jeudi, une Journée porte ouverte de son établissement. La cérémonie était présidée par Mme TOURE Aminata DIALLO, commissaire principale dudit commissariat, en présence de M. Aboubacar SAMAKE, procureur du tribunal de première instance de la Commune VI, de M. Mahamadou TRAORE, représentant de l’ANASER, des autorités coutumières et religieuses de la commune VI et la coordination de la société civile.

C’est toute une population qui est sortie pour commémorer avec Mme la COMPOL, la fête nationale de la police.
M. Aboubacar KEITA, maire de la commune VI, dans son mot de bienvenue, a félicité la COMPOL, Ami Diallo, pour son courage et son abnégation.
« Grâce à Ami DIALLO et ses limiers, nous sommes en paix, ces derniers temps. Depuis son arrivée ici, les braqueurs et autres bandits ne récidivent plus leurs forfaits. Car la COMPOL et ses hommes les dénichent jusque dans leur antre et les mettent au service de la justice », a-t-il dit. Selon M. KEITA, en plus de sa mission régalienne de sécuriser les populations, le commissariat du 10ème arrondissement est au chevet de la population.
« La COMPOL participe à tous les événements sociaux du quartier. Mieux, elle règle certains conflits entre les populations, en sortant très souvent dans sa peau de commissaire. Elle joue le rôle de la sœur réconciliatrice et de la mère conseillère. C’est avec le COMPOL Ami que nous avons compris que la police n’est pas là seulement pour coffrer les gens. Nous avons compris le rôle de la police de proximité avec cette brave dame. Merci », a-t-il clamé !
Le procurer de la Commune VI a, quant à lui, souhaité bonne fête à l’ensemble des agents de la police nationale. Il a, à cet effet, remercié le commissariat du 10ème arrondissement pour sa collaboration franche avec la justice. Il a, par ailleurs, expliqué le rôle de la police et du juge dans la consolidation de la sécurité au Mali.
« Nous ne sommes pas là contre vous. Nous sommes là pour permettre à chaque Malien de dormir tranquillement chez lui. Nous sommes là pour que chaque Malien vaque paisiblement à ses occupations sans être inquiété. Et ce travail, nous ne pouvons pas le faire parfaitement souvent, sans votre collaboration. C’est pourquoi, vous les populations, la police et la justice doivent avoir un même objectif : celui d’identifier les malfrats et les mettre hors d’état de nuire. Pour cela, il faut une collaboration étroite et franche entre la police et vous. Tout ce que je viens d’attendre, je me réjouis que cette collaboration existe ici entre les populations et le commissaire du 10e arrondissement », a-t-il dit. Il a, pour finir, réitérer la disponibilité de son institution auprès de la population et de la police.
L’émissaire de l’ANASER n’a pas, lui, tari d’éloges pour l’équipe du commissariat et l’ensemble des agents de police du Mali d’être aux côtés de sa structure pour la promotion de la sécurité routière. Il a invité l’assistance à respecter les règles de la circulation et les consignes données par les policiers qui sont sur les grandes artères pour la sécurité de tous les Maliens. M. TRAORE a profité de ce pupitre pour donner quelques leçons sur le comportement à adopter dans la circulation.
La COMPOL, TOURE Ami DIALLO, toute ravie de voir sa cour qui refusait du monde, n’a de cesse remercié pour cette mobilisation. « Merci de faire de cette fête la vôtre. C’est votre fête, car la police est là à votre côté pour vous. Nous sommes une police de proximité, donc une police qui agit à votre côté pour assurer votre sécurité à 100 % », a-t-elle martelé.
Actualité oblige, elle a rappelé le contexte de cette journée.
« C’est un 04 octobre 1961 que le dernier officier du Soudan français a fait la passation à l’officier du Mali souverain. Nous profitons de cette journée, pour rendre un hommage à tous les pères de l’indépendance du Mali », a-t-elle rappelé. Pour la mission régalienne de la police « La police est chargée entre autres d’assurer la protection des personnes et de leurs biens, maintenir l’ordre, la sûreté, la sécurité et la tranquillité publics, veiller au respect des lois et règlements par l’exécution des missions de police administrative et de police judiciaire, d’assurer le contrôle de la réglementation sur les armes et munitions, contrôler les activités des services privés de sécurité, les établissements classés de jeu », a-t-elle dit, avant de rassurer que cette mission sera la sienne et celle de ses agents pour un Mali sécurisé.
Pour joindre l’utile à l’agréable, les artistes comme Mamou SIDIBE de Ganadougou, DJ Ballody ont émerveillé le public avec des chansons d’hommage aux policiers.
Créé en 2010, le commissariat du 10ème arrondissement est une véritable police de proximité. Situé en plein cœur du quartier de Niamakoro, il participe pleinement à la mission de maintien d’ordre et assure la sécurité des personnes et de leurs biens, au quotidien. La preuve de cette tâche accomplie est qu’au cours de cette journée porte ouverte, des yeux indiscrets étaient attirés par un violon contenant de présumés bandits qui attendaient la fin de la grève des magistrats pour être présentés à un juge.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here