Dr Kane Rokia Maguiraga : Une Ministre à la remorque

5

Un des Départements les plus rentables pour l’économie malienne, le Ministère de l’Elevage et de la Pêche, est à la traîne. Et, pour cause, le Chef de ce Département, Mme Kane Rokia Maguiraga, qui considère avec un mépris désinvolte le terrain au profit de son Bureau.

Vétérinaire de son état, Dr Kané Rokia Maguiraga, dès sa nomination à la tête du Département de l’Elevage et de la Pêche, a été saluée pour ses expériences accumulées au fil des décennies de travail dans le secteur. De la trente-sixième place dans le précédent Gouvernement, ce Département s’est hissé à la quatorzième dans ce gouvernement de Soumeylou Boubèye Maïga II. C’est dire combien de fois que le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, accorde d’importance à ce secteur dont le Mali en est un pays par excellence.

Lors de son entrée en service en remplacement de Ly Tahar Dravé, Mme Kané Rokia Maguiraga s’était érigée en défenseur du secteur de l’Elevage et de la Pêche et ses sous-secteurs qui, à ses dires, constituent, après celui des mines, l’un des secteurs les plus rentables pour l’économie malienne. Donc, beaucoup croyaient en elle comme un sauveur du secteur, notamment le Syndicaliste en chef du secteur, M. Togola, qui avait même invité le personnel à soutenir Mme Kané dans la mission régalienne. Car, ayant été Conseiller technique au même département.

Mais, selon une source bien informée, les acteurs du secteur se sont rendus à l’évidence que, de nos jours, le Ministère de l’Elevage et de la Pêche est à la traine, tout comme sa cheffe qui pèse moins face aux besoins. Tout est à l’immobilisme. Dr Kané Rokia Maguiraga semble sur un terrain inconnu ; car, étant déconnectée des réalités et des vraies préoccupations du terrain au profit du Bureau et des activités politiques. Les éleveurs sont laissés pour compte, aucune action de grande envergure n’a été jusqu’ici entreprise par cette dame des salons feutrés de Bamako.

Les Régions du Centre et du Nord, considérées comme zones par excellence de l’élevage, clignotent au désespoir, faute de politique stratégique et pragmatisme en matière de création de couloirs de pâturage.

Pis, Mme Kané n’envisage aucune sortie sur le terrain pour mettre pieds dans ces zones pour s’enquérir de la situation des acteurs du secteur. La situation de sécheresse qui guette ces Régions prédisposent le cheptel d’une mort qui ne devrait pas être la sienne.

Est-ce la preuve que sa nomination a été circonstancielle ? Probablement oui, s’i l’on s’en tient au mutisme qui gangrène le secteur et son manque de lucidité à faire des propositions concrètes pour sortir le secteur de la Pêche et de l’Elevage de l’ornière. Qui d’ailleurs profite aux pays frontaliers tels que le Sénégal et la Côte d’Ivoire qui en gagnent énormément au détriment du Mali.

Les acteurs du secteur n’ont jusqu’ici pas compris l’aiguillon de sa reconduction au sein du Gouvernement. Son militantisme politique en est-il à l’origine ? Est-elle l’Homme qu’il faut à cette place ? Roule-t-elle pour quelqu’un ou pure volonté de saboter le projet de société du Chef de l’Etat ?

Tout compte fait, Mme le Ministre de l’Elevage et de la Pêche, Dr Kané Rokia Maguiraga, ne traduit pas en actes concrets les ambitions du Président de la République pour le Bien-être des populations maliennes dont les éleveurs et les pêcheurs. Nous y reviendrons !

Cyril ADOHOUN

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here