Stabilité au centre: peuls et dogons s’engagent

6

L’insécurité dans le centre du Mali sera bientôt un triste souvenir pour les populations. Les communautés Peules et Dogons ont décidé de fumer le calumet de la paix et s’engager aux côtés des autorités pour combattre l’ennemi commun. Tel est le message fort véhiculé par les responsables de ces deux communautés, lors de la visite du Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIAGA, le 2 octobre, dans la région de Mopti. De même, des plaidoiries ont été faites dans le sens du retour de l’administration et de l’insertion des jeunes.
Après une série de pourparlers, sous l’égide des autorités, les communautés Peules et Dogons sont parvenues à un accord à travers lequel elles renoncent à la violence. Elles s’engagent donc dans le processus de paix et de réconciliation nationale prôné par les autorités. À Bandiagara tout comme à Mopti, le Premier ministre a déclaré que rien ne saurait opposer les communautés maliennes fruit de brassage, de cohabitation pacifique et de tolérance.
A la faveur d’une rencontre populaire avec la population de Mopti, dans sa diversité, les représentants des deux communautés ont réaffirmé leur engagement en faveur de la paix et le Premier ministre a, quant à lui, assuré de la volonté des autorités à mettre en œuvre des mesures pour maintenir la paix.
Le maire et le gouverneur de la région de Mopti, ont tour à tour exprimé les félicitations des populations meurtries aux autorités pour avoir su engager les négociations qui ont abouti à la signature d’un accord de cessez-le-feu. Ils ont plaidé en faveur de la réalisation des projets pour la relance économique. Les autorités locales de la Venise malienne ont fourni des informations sur les mesures en cours pour faciliter le retour des déplacés de la crise et leur prise en charge.
Abondant dans le même sens, les représentants des communautés Peules et Dogons ont reconnu l’effort des autorités nationales et locales, soldé par la cessation des hostilités. Ils ont assuré de l’engagement de leurs communautés respectives à se donner la main et à aider les autorités à combattre l’ennemi commun. Aussi, ont-ils pris l’engagement de dénoncer toutes les personnes suspectes pouvant être une entrave au processus de paix ainsi enclenché.
Pour sa part, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA, a salué l’intérêt que les populations manifestent pour la paix. Il a assuré que la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national est la priorité du président de la République.
Le PM a appelé les signataires de cet accord à soutenir les forces armées et de sécurité malienne pour maintenir la sécurité. Il a annoncé que le gouvernement envisage de mettre en œuvre des programmes d’insertion pour occuper tous ceux qui renoncent à la violence. Le chef du gouvernement a affirmé que l’Etat du Mali tend la main à tous ceux qui veulent la paix et se donnera les moyens de combattre ceux qui seront un obstacle.
Par ailleurs, le chef du gouvernement a reçu une délégation composée des représentants de trois villages de la commune rurale de Sy dans le cercle de San. Cette délégation a fait le déplacement à Mopti pour apporter les remerciements de la population locale aux autorités pour leur promptitudes qui a permis de sauver des vies lors d’une attaque dans la nuit du 8 au 9 septembre dernier. Selon eux, grâce à la réponse rapide des autorités, les assaillants ont été vite repoussés et une partie des animaux enlevés a été retrouvée. D’où la reconnaissance de la population aux autorités et leur assurances à soutenir leurs efforts.
Le Premier ministre et sa délégation ont bouclé la visite dans la région de Mopti avec un sentiment de fierté pour avoir été en contact avec des populations qui reconnaissent les efforts de l’Etat et qui s’engagent en faveur de la paix.

PAR MODIBO KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here